Un éléphant me regarde
8 avril 2019 - La mode Making Off commentaires   //   420 Views   //   N°: 111

Dedicated to A.

Pomme d’amour
Robe rayée
59 000 Ar

Pomme d’amour
Blouse blanche avec faux plis
49 000 Ar

Short rouge avec noeud
Liberty marine
49 000 Ar

Les petites choses de Paris
Robe Morgan
120 000 Ar

Escarpins Mim
120 000 Ar

Les petites choses de Paris
Haut Cache cache 50 000 Ar

Les petites choses de Paris
Pantalon Cache cache 90 000 Ar
Chaussures Jennyfer 120 000 Ar

Dentelle Passion
Robe by Ikywi
320 000 Ar
Compensé Guess
150 000 Ar

Via Milano
Sac Lavinial
550 000 Ar

Dentelle Passion
Combi-pantalon by Ikywi 220 000 Ar
Escarpins Missguided 150 000 Ar

Via Milano
Pochette Purse
300 000 Ar

La Sobika
Tee-shirt
39 000 Ar

Aigle d’Or
Sandales Kevoka
40 000 Ar

Aigle d’Or
Sandales Kevoka
40 000 Ar

Aigle d’Or
Sandales Pop
35 000 Ar

La Sobika
Paréo
65 000 Ar

Sandales Pop
35 000 Ar

Pomme d’Amour
Chemise rayée rose et
marron nouée devant
49 000 Ar

Jupe marron avec étoiles
49 000 Ar

Pomme d’Amour
Robe rayée avec smock
69 000 Ar

Via Milano
Robe Caveri
300 000 Ar

Escarpins Lavinial
300 000 Ar

Via Milano
Robe Cherinax
600 000 Ar

Escarpins New Style
350 000 Ar

Via Milano
Robe Caveri
300 000 Ar

Escarpins Lavinial
300 000 Ar

Via Milano
Robe Cherinax 600 000 Ar
Escarpins New Style 350 000 Ar

Arabesque
Haut Tina Rose
425 000 Ar

Pantalon Maje
775 000 Ar

Sandales XTI
365 000 Ar

Arabesque
Robe Tina Rose 525 000 Ar
Sandales XTI 485 000 Ar

Carambole
Combi-pantalon Cycas
99 000 Ar

Carambole
Robe Tanikely
79 000 Ar

La Sobika
Robe Fillette
32 000 Ar

Maybelline New York
Instant age rewind eraser light dark circles concealer
Mascara Snapscara black
Rouge à lèvres shine compulsion 100 magenta
Vernis à ongles Tenue and Strong 06 Deep Red

Photographe : Andriamparany Ranaivozanany
Prise de vue : Laniera – Ivato
Modèles : Samia – Valencia – Juliana – Jorhene
Make-up : Maybelline New York
Maquillage : Aina Matisse

La fumée dans les yeux, un éléphant me regarde
J’ai la tête qui part
Les fenêtres se tordent, les portes vont éclater
Le plancher vacille, les murs vont s’effondrer

La fumée dans les yeux, un éléphant me regarde
J’ai la tête qui part
Les couleurs ne sentent plus rien, le noir me colle aux mains
Et mon alouette verte ne deviendra plus jamais bleue

La fumée dans les yeux, un éléphant me regarde
J’ai la tête qui part
À l’ombre des mosquées, tu prétendais m’aimer
Mais moi je ne t’aime pas, je veux juste m’emmêler avec toi

Avec toi, Avec toi, Avec toi, La fumée…

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer