Transition démocratique et pauvreté à Madagascar
11 août 2015 - Cultures Livre du mois commentaires   //   2085 Views   //   N°: 67

Didier Ratsiraka
Transition démocratique et pauvreté à Madagascar Par Cécile Lavrad-Meyer 

« Gaullien pour les uns, manipulé pour les autres, séduisant pour tous, intelligent assurément, le président de la République démocratique de Madagascar n’est pas de ces chefs d’État qui laissent indifférents, sortis de leur environnement national. » Ainsi glosait le Quai d’Orsay sur Didier Ratsiraka, six ans après son investiture en 1976 comme président de la République de Madagascar.

Trois ans plus tôt, en 1973, alors tout jeune ministre des Affaires étrangères, Didier Ratsiraka avait acté l’indépendance réelle de Madagascar par la révision de ses accords de coopération avec la France.

Après avoir présidé aux destinées de la Grande Île pendant un quart de siècle et avoir été exilé en France à deux reprises, Didier Ratsiraka est pour la première fois amené ici, dans un dialogue sans concession, à livrer sa part de vérité sur sa destinée et celle de son pays. Cécile Lavrard- Meyer est maître de conférences à Sciences-Po Paris. 

Dans le cadre de ses recherches à Madagascar, elle a rencontré Didier Ratsiraka et mené les entretiens qui constituent le matériau de ce livre.

« Didier Ratsiraka, Transition démocratique et pauvreté à Madagascar (entretiens avec un président de la Répulique de Madagascar) » par Cécile Lavrad-Meyer. Ed. Karthala, 2015, 634 p. À commander chez l’éditeur. 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer