Tooln : L’important c’est l’enjaillement !
8 janvier 2019 - Cultures commentaires   //   347 Views   //   N°: 108

2018 a été une année chargée pour Tooln. De la sortie de leur premier EP « Kopy Qui Peut » en mai dernier jusqu’à leur collaboration avec le mouvement Madagascar Will Rise pour leur single « V pour Vénal », en trois ans, le groupe a fait du chemin.

Plus que de faire dans le simple « enjaillement », Tooln donne dans le rap conscient, positif et fédérateur. Tooln, parce que la vie est une lutte. C’est en étant conscients qu’il faut batailler dur pour s’en sortir que Gaskarya, Thony Rakz, Cris Kayst et Sakay ont décidé de fonder leur groupe afin de partager un message d’espoir mais aussi de célébrer la beauté de l’existence en dépit de tous ses travers. « Dans notre rap, on parle de tous les aspects de la vie et Tooln c’est notre manière de célébrer l’existence en musique », explique Sakay.

A les voir, on pourrait croire que ce sont des amis d’enfance qui ont grandi ensemble en écoutant du Tupac (West Coast Represent) sur ces bonnes vieilles Boombox, pourtant il n’en est rien ! Tooln ne naît qu’en 2015, de la rencontre entre Thony Rakz, qui évoluait dans le milieu du beat-making depuis un certain temps, Gaskarya et Sakay, deux as de la plume. « J’ai rencontré Gaskarya puis on a collaboré sur deux morceaux de rap ensemble. J’ai ensuite découvert Sakay via un de ses textes sur Facebook et la magie a tout de suite opéré », se rappelle Thony. Un an plus tard, Cris Kayst rejoint le groupe.

Ancré dans la culture hip hop, Tooln ne se limite pourtant pas qu’au rap, puisant aussi dans le registre electro, rock, reggae, dancehall ou blues pour enrichir sa musique. Un rap éclectique où le français se mêle au malgache et à l’anglais. Un véritable melting-pot musical ! « Peu importe de quel horizon musical tu viens, le hip hop est ouvert et on peut y intégrer n’importe quel genre. C’est comme ça qu’on fait évoluer notre musique. »

Donnant tantôt dans « l’enjaillement » (comme ils aiment à le dire), tantôt dans la prise de conscience, Tooln ne veut pas s’enfermer dans une case et préfère naviguer au gré du vent en s’inspirant de ce qui les touche sur le moment présent. Un rap aux facettes multiples qu’on a pu découvrir en mai dernier à travers leur premier EP de sept titres « Kopy Qui Peut » qui est désormais disponible sur les plates-formes de streaming musicale telles que SoundCloud et HauteCulture (Merci à la génération Y !)

Sur cet EP figure notamment leur titre « V pour Vénal » sorti en novembre dernier et réalisé en collaboration avec le mouvement Madagascar Will Rise. Un titre « fédérateur » à travers lequel ils espèrent mobiliser une génération consciente face à un problème qui nous touche tous : celui de l’argent. « On n’a pas la prétention de vouloir changer la situation du pays à travers notre musique. Ce qu’on veut c’est interpeller les gens, pour qu’ils prennent le temps de réfléchir à ce qu’ils peuvent faire. Comme le disait Tupac : On ne va peut-être pas changer le monde mais on aura travaillé à changer l’esprit de ceux qui vont le faire. » C’est pas rien de le dire ! Après avoir dévoilé leur dernier single « Allô Rap Gasy » en décembre dernier, Tooln prépare actuellement la sortie des albums solo de ses membres ainsi qu’un opus du groupe.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer