Tolotra : Caste-toi, pauvre con !
5 février 2018 - Médias commentaires   //   1011 Views   //   N°: 97

Depuis « Omena Gadona » (Donner le rythme), Tolotra Markus est devenu « le » podcaster à suivre sur la Toile. À travers sa page Fimaso Initiative, il n’hésite pas à dézinguer clips, pubs et autres créations audiovisuelles « made in Mada ». Des critiques pour le moins piquantes !

« Appelons un chat un chat ! » Tolotra Markus, créateur de la page Fimaso Initiative, lancée en juillet 2017 sur Facebook, ne fait pas dans la dentelle pour parler des clips et des pubs « vita gasy », ses cibles favorites. Le politiquement correct ? Très peu pour lui ! C’est donc tout naturellement qu’il montre du doigt dans ses podcasts le manque de professionnalisme et, disons-le carrément, « la médiocrité » de certains clips hypermatraqués qui envahissent nos écrans.

« À Mada, le monde de l’audiovisuel est en plein évolution. Ce qui est triste c’est que la plupart des produits qui sont mis à disposition du public sont bâclés et font l’impasse sur la phase d’écriture. Les produits de qualités sont éclipsés par la daube. Avec Fimaso Initiative je veux mettre en valeur le travail des podcasters malgaches mais aussi inciter les gens à créer de meilleurs contenus audiovisuels. »

En dépit de son franc parler qui pourrait susciter chez certains un froncement de sourcils réprobateur, Tolotra est loin de faire dans la critique gratuite. Sous une grosse couche de propos cinglants, enrobée d’humour noir, on retrouve une dose généreuse de remarques constructives ! Comme dans la vidéo intitulée « Hazon-damosina » (Colonne vertébrale) où le podcaster clashe sans détour ces artistes locaux qui usent et abusent de twerks endiablés pour faire le buzz sur la toile.

« Le sexe fait vendre, tout le monde le sait. Si la seule chose qui te permet de dire que tu es un artiste c’est le fait de savoir bouger ton postérieur, soit. Mais n’oublions pas que la musique est un art, donc bouge ton postérieur mais fais-le à ta manière et dans les règles de l’art, sans copier bêtement les modèles occidentaux. » Voilà qui n’est pas sans fondement !

Qu’on aime ou qu’on déteste, il est impossible de rester de marbre face aux vidéos de ce jeune homme et ce ne sont pas ses 6 395 abonnés Facebook qui vous diront le contraire ! Toutefois, l’humour de Tolotra ne provoque pas que des fous rires – ça, il en est bien conscient, mais n’en a que faire ! « Certains m’accusent de mettre la honte aux autres. J’ai le droit de m’exprimer ! Je ne critique pas gratuitement et tout ce que je fais, je le fais dans l’autodérision et le second degré. De plus, je n’ai pas la prétention de dire que tout ce que je dis fait autorité. Malgré mes détracteurs, je ne compte pas changer. »

Tolotra prépare la sortie du quatrième épisode de sa série de « videoreview » sur Fimaso Initiative et envisage de collaborer avec d’autres podcasters malgaches pour ses prochaines vidéos.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer