Slip kangourou : C’est dans la poche !
21 novembre 2016 - Vintage commentaires   //   665 Views   //   N°: 82

Quoi de plus « has been » que le slip kangourou ? Surtout quand il est porté par Mr Bean ou Saddam Hussein ! Pourtant, il fut un temps où le viril slibard à papa était un pur objet de désir. Les dessous de l’affaire…

Rappelez-vous cette photo publiée par le tabloïd The Sun le 21 mai 2005, montrant Saddam Hussein en slip dans sa prison. Est-elle à l’origine de la grande dégringolade du slip à poche, appelé aussi slip kangourou, classé « tue-l’amour » numéro un par les femmes, surtout lorsqu’il est accompagné de sa paire de chaussettes noires en lycra. Enfoncé le slibard à Mimile face à la déferlante des caleçons, boxers et autres strings ficelle unisexes des années 2000, mais il n’en fut pas toujours ainsi !

C’est à Petit Bateau qu’on doit en 1918 l’invention du bon gros slip en coton blanc qui vous remontait allègrement au-dessus du nombril et vous serrait sans délicatesse les castagnettes. En 1927, André Gillier a l’idée de lui adjoindre – pour la marque Jil – une poche à ouverture verticale sur le côté, destinée à satisfaire en deux temps trois mouvements les besoins les plus pressants. Car tel est bien la fonction première de cette poche, et non pas comme on le croit à Tana pour y planquer son argent quand on prend le taxi-be, histoire de ne pas se le faire piquer, d’où l’expression « mettre la main au porte-monnaie » ?

L’invention passe aux États-Unis par la S.T. Cooper & Sons qui lance en 1934 le mythique Jockey, le vrai slip yankee qui va détrôner les union suits des films de Charlot, ces horribles pelures qui couvraient les mâles du cou aux pieds. C’est le premier slip scientifiquement étudié pour que les bijoux de famille soient bien maintenus, sans être comprimés. On lui adjoint en 1955 la fameuse braguette Jockey en forme de Y, dite Y-front ; elle a l’avantage de toujours mettre Popaul en valeur, même au repos, voire d’en rajouter, ce qui n’a pas peu contribué à son succès planétaire !

Mais c’est à Munsingwear à Minneapolis, le spécialiste du vêtement militaire, qu’on doit en 1944 le premier slip kangourou avec sa poche à ouverture horizontale (kangaroo pouch) imitée des marsupiaux. Premier ? Pas sûr, car on a établi depuis que le slip à ouverture horizontale était déjà pratiqué par les Égyptiens…

Du fameux Eminence 108 des années1960 au torride mini slip Hom transparent des années 1970, tout aura été tenté pour rendre le slip mignon à croquer. Une mode qui n’a pourtant pas survécu aux années 2000, malgré ça et là quelques regains revivalistes à mettre sur le compte de fétichistes ou de vrais désespérés. Mais comme on dit, il en faut pour toutes les bourses !

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer