Si je no comment ? No comment !
24 mai 2018 - LifeStyle commentaires   //   353 Views   //   N°: 100

Rina Ralay-Ranaivo : « Toujours le même refrain ! »

Travaillant dans le management culturel depuis une dizaine d’années, Rina Ralay-Ranaivo a développé tout au long de son parcours un sens analytique très poussé. Toujours à poser un regard franc sur tout, c’est en toute indépendance qu’il donne son avis sur le magazine no comment®. Ayant fait des études en communication et travaillé dans le journalisme culturel, il laisse parler le multicartes qui est en lui. « Le magazine s’est inscrit depuis sa création dans une régularité presque absolue. A chaque mois, c’est le même format et les mêmes rubriques. La rédaction ne prend pas beaucoup de risques. Toujours le même refrain, à chaque édition on s’attend à voir à peu près la même chose, par conséquent on tombe vite dans la monotonie. » Il reproche à l’équipe de rédaction de ne pas assez bouleverser sa ligne éditoriale.

Et de déplorer : « Quand je lis les articles dans la rubrique Culture, on a l’impression qu’on vit à Disneyland où tout le monde est super, talentueux, courageux, généreux, etc. Jamais aucune fausse note ! Cette soupe positive de lyrisme journalistique m’épuise. Je trouve qu’il y a peu de prises de position ou de regard critique. » Il suggère donc d’équilibrer ce « positivisme » avec une dose de réalisme en rapport avec la situation artistique qui existe à Madagascar. Si Rina Ralay-Ranaivo s’attaque au fond, il soutient tout de même la forme. « La qualité de l’impression est bonne et les photos son bien réalisées. Le magazine prend le temps de construire des scénarios pour faire du photojournalisme. » Voilà, ça c’est dit !

Johane : « Pour la culture et la mode ! »

Johane est la nouvelle star montante du RnB et les grosses pointures de la musique urbaine, comme Arione Joy et Skaiz, se l’arrachent. Malgré son jeune âge, Johane sait ce qu’elle veut et reste à l’affût des nouveaux artistes avec qui elle pourrait travailler. Et c’est là que no comment® entre en scène ! « Je n’ai découvert le magazine que l’année dernière mais j’adore le concept. Je suis devenue une inconditionnelle de la rubrique Culture sur laquelle je fonce tous les mois. Elle me permet de découvrir des artistes comme moi. Grâce aux portraits réalisés, je peux m’orienter pour choisir mes prochaines collaborations. »

Mais il n’y a pas que la culture qui la rend gaga ! Car Johane est aussi une véritable mordue de la belle fringue. Pour rester « in », la fashionista s’inspire des looks qu’elle trouve dans la rubrique « Mode ».

Johane est tellement fan de cette rubrique qu’elle déplore que le mensuel n’y accorde pas plus de pages. « J’aime les looks que propose le mag et la manière dont les photos sont prises. Mon souhait serait qu’il consacre plus de pages à la rubrique Mode et aussi à tout ce qui touche à la beauté féminine. » En dehors de cela, la chanteuse ne veut rien changer dans le magazine qu’elle trouve parfait, surtout en termes de format. En effet, pour une chanteuse comme Johane qui part souvent en tournée (elle enchaînera ce mois-ci les concerts Ambatondrazaka), avoir un magazine de poche qu’elle peut emporter partout est une véritable aubaine !

Pages réalisées par #MioraRandriamboavonjy et #PriscaRananjarison

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer