Sherlock Holmes Crimes et châtiment
8 avril 2015 - Add-on commentaires   //   907 Views   //   N°: 63
Élémentaire, mon cher Watson

Vous êtes Sherlock Holmes, le plus grand des détectives, et vous enquêtez dans le Londres du XIXe siècle pour résoudre une série d’affaires étranges. Si vous adorez les « point and click » et les jeux d’enquête, ce « Crimes et châtiment » est pour vous.

Après plusieurs adaptations des aventures du plus célèbre détective britannique, les Ukrainiens de Frogwares nous reviennent avec un septième épisode qui fait vraiment la différence. Finie l’austérité graphique, ce Crimes et châtiment est beau, très beau même.

Le rendu hyperréaliste des visages, l’animation faciale, sans oublier les environnements dans lesquels évolue notre bon Sherlock (poste de police, boucherie, taverne…) tout est fait pour vous scotcher la rétine à l’écran. En pratique, le jeu vous invite à résoudre plusieurs enquêtes. Interrogatoires, passage au peigne fin de chaque scène de crimes, puzzles, reconstitutions et même la possibilité d’inspecter physiquement les différents protagonistes d’une affaire point par point.

Tout le long, vous aurez accès un carnet vous résumant les preuves accumulées, les indices et récapitulant même tous vos dialogues au cas où vous auriez manqué une information essentielle. Un tableau de déduction vous permet de recouper les différents renseignements recueillis pour conclure une enquête et révéler le coupable, il faut alors être très méticuleux pour que chaque indice concorde avec les autres.

Jeu d’enquête oblige, les allers-retours d’un endroit à un autre sont assez nombreux Le tout est soutenu par des voix anglaises très soignées restituant parfaitement l’ambiance du Londres de l’époque victorienne. On pourra reprocher au jeu une sur-assistance du joueur, réduisant un peu sa difficulté.

Dommage également que les six enquêtes du jeu ne soient finalement pas liées entre elles : toutes étant indépendantes scénaristiquement, elles vous donnent donc plus l’impression de jouer à une série télévisée.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer