Rindra Andriamihaja : « Pas de soirées sans musique »
13 janvier 2017 - By night commentaires   //   366 Views   //   N°: 84

La nuit, il en connaît un rayon. Rindra Andriamihaja, propriétaire et gérant du Munch Lounge In Square à Ambatobe est un véritable noctambule. Ses nuits sont rythmées par la musique, une de ses passions.

Une soirée sans musique, c’est inconcevable pour toi ?
Exactement ! Mes soirées sont toujours très musicales. Je suis plutôt soul, r’n’b, jazz, funk et rétro. Un de mes endroits préférés est l’Urban Café à Antsahabe avec leurs soirées animées par Lal and Friends tous les mercredis. Je suis sûr de passer un excellent moment avec mes amis. Sinon, dernièrement, j’ai apprécié l’événement We believe in Love and Champagne, un collectif de DJ anonymes qui partagent leurs musiques. J’y ai participé parce qu’à une époque, en 1993, j’étais DJ et je n’ai pas perdu la main !

La musique rétro, c’est aussi le thème de l’In Square…
Tout à fait ! Nous avons créé l’endroit en 2007 avec un groupe d’amis. A l’époque, nous ne savions plus où aller et aucun endroit ne correspondait vraiment à nos goûts musicaux. Petit à petit, nous avons constitué une clientèle fidèle constituée des amis et de leurs amis. L’ambiance est très détendue, lounge comme on dit, c’est ce que recherchent les gens après une dure semaine de boulot. Par contre, nous avons remarqué ces derniers temps l’arrivée d’une clientèle plus jeune. Nous essayons de nous adapter sans pour autant dévier de notre esprit rétro et funk. Malgré une grande demande pour les musiques « mafana », je suis content que les musiques actuelles se tournent un peu plus vers le funky par exemple avec The Weekend ou Daft Punk et le retour de la deep house avec une touche New Wave des années 80.

Vos projets ?
Nous allons revenir à notre concept live toujours basé sur la musique black. Nous essayons de dénicher les jeunes talents à travers des soirées que nous avons appelées Intimate Evening avec le best of Brand Soul.

Propos recueillis par #AinaZoRaberanto

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer