Richard Billon Retapeur de caisses
2 mars 2016 - Déco commentaires   //   2713 Views   //   N°: 74

Les pièces automobiles ont droit à une seconde vie. Richard Billon, patron de Lui 14 Design l’a bien compris. Il aime fouiller les brocantes pour trouver la pièce rare. Passionné par les voitures des années 50 à 70, il aime les customiser et les reconvertir en mobilier vintage. Pouet pouet ! 

Ailes avant de 403, ailes arrière de 404, carcasses de Volkswagen, moteurs, disques de freins, amortisseurs, boîtes de vitesses… des pièces automobiles sont customisées et transformées en mobilier vintage pour servir à la fois de décoration d’intérieur et d’extérieur. À Ivandry, l’atelier de Richard Billon, la cinquantaine active, est une véritable matériauthèque automobile où chaque pièce découvre une nouvelle fonction. Tout a commencé en 2014 lorsque son regard a été attiré par les carcasses de voitures qui traînent ici et là à Madagascar. « J’avais besoin de réaliser quelques meubles pour la maison. Étant un grand fan de voitures anciennes, je suis allé traîner dans ces espèces de brocantes qui servent de dépotoir. Je me suis alors lancé dans la récupération. C’est de là qu’est né Lui 14 design. » 14 pour l’année des débuts de Richard Billon dans cette aventure, et « Lui » en hommage au magazine de charme qui a émoustillé son adolescence.

Richard Billon peut aussi bien récupérer une voiture complète ou la moitié pour réaliser ses meubles. Sa première création date de 2014, avec des pièces de 404. « Avec les ailes et un siège avant nous avons réalisé un fauteuil. Pour rajouter un côté rigolo et glamour nous l’avons peint en beige, en référence aux pikla (taxis) locaux et avons même rajouté une de leurs lanternes. » Rien ne se perd, tout se transforme, comme la Coccinelle qu’il a revisitée pour en faire un mobilier de jardin. Une espèce de salon qu’on met sur sa pelouse pour faire une petite sieste, prendre l’apéro ou encore discuter entre amis. Richard Billon puise son inspiration dans ses trouvailles. « C’est le cas de la 403, dès que je l’ai vue j’ai su qu’elle serait un barbecue. Du coup, à la place du moteur on a un grill et du charbon ». À part des fauteuils, Lui 14 Design s’est également lancé dans la réalisation de lampes, de lustres, de voitures d’enfants, et même de niches pour chiens, tout un détournement insolite de pièces automobiles à la créativité sans limite.

Car Lui 14 design se veut créateur d’emplois. Chaque pièce est customisée par des doigts de ferronnier, soudeur, carrossier, peintre… une panoplie de métiers liés à l’automobile. « Je me suis rendu compte que Madagascar est riche d’artisans qui ont un savoir-faire formidable. Nous avons une petite équipe de dix personnes. » Chaque pièce requiert un travail d’une centaine d’heures en fonction du mobilier et coûte entre 500 000 et 2 000 000 Ar. Chez Lui 14 Design, chaque pièce est unique et a de quoi transformer votre chez soi en un musée de l’auto !

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer