Ray-Ban : Plein la vue
5 juin 2012 - Vintage commentaires   //   503 Views   //   N°: 29

C’est la marque de lunettes de soleil la plus connue au monde et la plus portée par les stars. Revisitant ses classiques, surfant sur la vague vintage, Ray-Ban n’en finit pas depuis 80 ans de nous en mettre plein la vue. 

Tout commence en 1849 quand John Jacob Bausch rencontre Henry Lomb pour fonder Bausch & Lomb, une boutique spécialisée dans les premiers daguerréotypes. En 1930, Bausch & Lomb lance le fameux verre RB3 de couleur verte capable de filtrer les ultraviolets et les infrarouges. Baptisé dans un premier temps Antiglare (anti-éblouissement), ce verre est finalement breveté sous le nom de Ray-Ban, dérivé de la formule banish rays.

À la même époque, l’armée américaine met au point des lunettes destinées aux aviateurs en y associant les verres antireflet Ray-Ban, c’est la naissance du mythique modèle Aviators. Le succès est tel que tous les pilotes de l’US Air Force les porteront lors de la Deuxième Guerre mondiale et contribueront aux succès de la marque. La Libération de l’Europe et l’image des GI distribuant des chewing-gums aux enfants, Ray-Ban sur le nez, feront entrer les lunettes dans la légende.

En 1953 naissent les modèles glamour Wayfarer et William. Bausch profite de l’essor de Hollywood pour les introduire dans toutes les productions américaines. S’inspirant des lunettes portées par le leader Malcolm X dans les années 50, Ray-Ban lance encore, en 1986, le modèle Clubmaster. Dans les années 90, l’image de la marque décline et les ventes baissent, en raison d’une stratégie de distribution davantage axée sur la quantité que sur la qualité. En 1999, Ray-Ban est rachetée par la société Luxottica, sa concurrente italienne, qui continue à en faire le symbole d’une certaine classe. 

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer