Rage 2 : Ô Rage, ô désespoir !
19 juin 2019 - Add-on commentaires   //   157 Views   //   N°: 113

Alors que l’ambiance de la saison n’est que peu propice à la détente, id Software nous propose de laisser libre cours à notre furie en déversant tout notre stress dans le monde chaotique de « Rage 2 ». Chiche ?

On se rapproche petit à petit des grandes vacances, et donc des longues journées à passer devant la console, sans se sentir coupable de ne pas toucher à ses livres d’école. Mais avant d’aller manger des brochettes sur le bord de mer de Mahajanga, entre deux sessions de jeu, il faut encore passer la terrible étape des épreuves de fin d’année. Brevet, bac, partiels… à chacun son fléau. Ce climat de stress est le moment le plus redouté par les éditeurs pour sortir leurs plus gros jeux. Difficile donc de trouver une perle qui nous pousserait à délaisser nos livres (ce qu’on ne recommande pas, bien sûr !) Mais finalement, notre salut est venu du studio père du FPS (jeu de tir à la première personne – NDLR) moderne, à savoir id Software.

Celui qui a donné une nouvelle jeunesse à la série des « Quake » est revenu avec la suite d’une autre merveille pour nous offrir « Rage » 2.

Quoi de mieux pour passer ses frustrations de révision qu’un jeu qui s’appelle « Rage » ? Ce FPS post-apocalyptique est bien digne de son nom. Que ce soit dans le casting, le décor, les armes, ou bien sûr les affrontements, tout est construit pour nous faire ressentir le chaos environnant. Punks, mutants et autres monstres mécaniques luttent sans merci dans une carte à monde ouvert qui parvient sans problème à dégager l’explosivité chère à la licence, combinée à sa jouabilité nerveuse au possible. Ce nouvel épisode reprend ce qui faisait le succès de son prédécesseur, tout en corrigeant son défaut principal. Contrairement au premier opus, « Rage » 2 est plein de vie. Cette grande carte regorge désormais de divers environnements, allant de la forêt aux zones désaffectés en passant par la montagne, et nous n’avons plus l’impression de nous balader seul des heures durant.

Avec un monde aussi grand, il faut bien du contenu pour le remplir. Sur ce point, difficile de rager (sans mauvais jeu de mot). À la manière d’un « Witcher » 3, les quêtes annexes s’entremêlent aux quêtes principales. Ce qui permet un rafraîchissement de l’expérience de jeu à chaque session. Et les tâches ne manquent pas. Destructions d’avant-postes ennemis, attaques de convoi, ou encore combats dans des arènes. La diversité des missions rend bien honneur à ce que le titre permet de proposer. On ne pouvait demander moins d’un studio qui a posé les bases de ce qui a permis d’avoir aujourd’hui des jeux à succès international tel qu’« Apex Legends ».

Date de sortie : 14 mai 2019
Éditeur / Développeur : id Software / Besthesda Softworks / Avalanche Studios
Genre : FPS
Plateforme : PC / PS4 / Xbox One

Note : 9/10

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer