Pour le boîtier, y’a pas photo !
1 mai 2012 - Vintage commentaires   //   595 Views   //   N°: 28

Le pionnier du boîtier 35 mm est à la photo ce que Rolls-Royce est à l’automobile. Un sens de la série limitée qui n’appartient qu’à lui.

Les origines de la marque Leica remontent à 1849 lorsque Carl Kellner, un jeune opticien et mathématicien allemand, fonde à Wetzlar un institut d’optique pour développer des lentilles et des microscopes. En 1865, le mathématicien Ernst Leitz s’associe à l’entreprise, puis la rachète et lui donne son nom de Leica – contraction de Leitz et Camera. Mais le tournant décisif a lieu en 1905.

Les appareils photo de l’époque sont encombrants et difficilement transportables. L’ingénieur en chef Oskar Barnack a alors l’idée d’utiliser du film de cinéma 35 mm, mais en le faisant défiler horizontalement ce qui permet de concevoir des appareils photo petits et légers. Le boîtier moderne est né. Le passage au numérique a été difficile pour Leica qui avait pris beaucoup de retard sur ce marché nécessitant des investissements massifs réservés à des géants comme Nikon ou Sony.

En 2004, l’entreprise est rachetée par la famille Kaufmann qui réussit à passer de nombreux contrats avec des constructeurs japonais comme Panasonic pour concevoir des compacts numériques et des objectifs pour reflex numériques. Et la saga continue.

Damien Petitjean

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer