Post-it LE PENSE-BÊTE PAS SI BÊTE
8 octobre 2012 - Vintage commentaires   //   671 Views   //   N°: 33

Simple comme toutes les grandes inventions, le post-it est devenu en trente ans l’une des fournitures de bureau les plus utilisées dans le monde, avec le stylo Bic évidemment. Ce pense-bête pas si bête existerait même aujourd’hui sous 320 modèles différents ! 
 

En 1968, Spencer Silver, chercheur de la société américaine 3M, découvre par hasard un produit adhésif qui permet de coller et décoller les supports sans laisser de trace. En 1974, son collègue de travail Arthur Fry, membre d’une chorale d’église, a l’idée d’enduire de petits carrés de papier de ce produit pour en faire des marque-pages pour ses partitions, afin de ne pas les abîmer. Il vient d’inventer le « post-it ».

Commercialisé en 1980 par 3M, le nouveau venu passe totalement inaperçu sur le marché américain. Mortifiée, la société décide en 1981 de distribuer gratuitement des échantillons à Wall Street, puis à la City de Londres, et cette fois c’est le succès ! Le post-it s’impose dans tous les bureaux du monde sous la forme de petits blocs carrés ou rectangulaires de feuilles détachables, traditionnellement jaunes, mais également roses, verts, orange… il en existe 320 variétés ! Le post-it peut être détourné de son usage initial à des fins artistiques. A Liège, à l’occasion du départ du Tour de France 2012, une fresque de 190 000 post-it a été réalisée, pour laquelle il aura fallu presque 400 heures de travail à quatre équipes de colleurs pour répartir les post-it sur un espace de 600 m². 
 

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer