Peste à Mada : Ne pas se fier aux chiffres
2 avril 2015 - Tribune commentaires   //   1316 Views   //   N°: 63

Depuis quelques mois, on lit dans la presse locale que la peste est cette année en recrudescence. Il y en a même ceux qui disent qu’on compte depuis septembre – le début de la saison – pas moins de 80 morts sur les 270 cas recensés. C’est faux. 

Bien sûr, il y a toujours beaucoup trop de peste à Madagascar, mais on ne peut pas laisser dire qu’il y a plus de cas notifiés cette année que pendant les cinq dernières saisons. Au contraire, on a enregistré moins de cas déclarés pour la saison 2014-2015. Le chiffre que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié sur son site au mois de février est donc erroné. Et elle l’a très vite rectifié. La réalité est que Madagascar ne connaît pas de hausse du nombre des cas recensés.

D’après un rapport de 2012 de l’OMS, Madagascar serait aujourd’hui le pays le plus touché au monde par la peste.

Juste devant la République démocratique du Congo (RDC) qui a longtemps eu ce triste privilège. Mais il ne faut pas se fier à cette statistique parce qu’elle est trompeuse : elle ne montre guère l’essentiel. Il faut savoir qu’au contraire Madagascar est depuis cinq ans un des pays modèles en matière de lutte contre la peste.

On utilise des méthodes de diagnostic rapide et simple (que même un simple infirmier saurait utiliser) que les Congolais n’ont pas. Les Malgaches ont développé une méthode de lutte assez pointue que les autres pays lui envient. Des techniciens de l’Institut pasteur de Madagascar sont même allés au Pérou pour donner des formations sur la lutte contre la peste.

Tout cela ne veut pas dire qu’on est tranquille et hors de danger. La menace subsiste, et nous ne devons pas baisser la garde. La peste existe partout, même aux Etats-Unis. Nous ne pourrons pas l’éradiquer tout de suite, mais avec la contribution de tout un chacun, nous pourrons la maîtriser. La salubrité des quartiers est primordiale si on veut lutter contre la peste.

Mais le plus important est de ne pas hésiter à aller voir un médecin dès qu’il y a un symptôme suspect. Cette maladie n’est pas honteuse, on peut l’attraper n’importe où et à n’importe quel moment. En consultant tout de suite un médecin, vous épargnez vos proches et votre entourage de la contagion. 

Christophe Rogie
Directeur de l’Institut Pasteur de Madagascar 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer