Oui chef, bien chef !
3 mars 2015 - LifeStyle commentaires   //   2068 Views   //   N°: 62

Le goût du travail bien fait, le sens de la discipline, le perfectionnisme font-ils nécessairement de nous des psychorigides, des sergents-majors, des tatillons ? Non, bien sûr, à condition toutefois de ne pas en abuser, car ici comme en tout l’excès nuit. Alors, relax Max ! 

Lucas Jaojoby : Mi-figue, mi-raisin
Le leader du groupe Jao’s Band, et non moins fils cadet du grand Jaojoby, a la réputation d’être un peu soupe au lait. « Il est cool, souriant et sociable mais il monte vite si on le contrarie », estiment ses proches. Parmi lesquels ses frères Anderson et Jackson, et sa soeur Mbôty qui jouent avec lui au sein du groupe. « Je ne suis pas vraiment rigide. Seulement, je ne tolère pas le manque de sérieux, surtout pendant le travail. Les retards, le non-respect des rendez-vous, tout cela me met hors de moi. Ce n’est parce qu’on est dans la musique qu’on doit se croire dispensé de rigueur et de discipline », confie-t-il. Ce professionnalisme à toute épreuve lui vient de son père, et ce n’est pas tout à fait par hasard s’il 

est le leader de Jao’s Band tout en étant le plus jeune. Sans se décrire expressément comme psychorigide, il reconnaît qu’il est volontiers entêté et ne revient que rarement sur ses positions… surtout quand il sait qu’il a raison !

Ny Aina Razafimamonjy : A couper le sifflet
Caractère bien trempé, mais c’est le minimum requis quand vous avez à contrôler une trentaine de bons hommes accessoirement bâtis comme des armoires à glace ? Car Ny Aina Razafimamonjy est arbitre. C’est même la première femme à officier comme arbitre central de rugby à Madagascar (depuis 2004) et aujourd’hui comme arbitre international. Forcément, elle a l’oeil sur tout et le coup de sifflet facile quand les règles du jeu sont enfreintes. Un vrai adjudant, la plaisantent les gars qui l’ont d’ailleurs surnommé Rasoherina, en référence à la reine du même nom, restée célèbre pour son intransigeance. « Je ne suis pas spécialement dure. Je fais juste en sorte que le règlement soit respecté et je suis intraitable là-dessus », fait-elle valoir. Et pas question de la contrarier, car Madame a du répondant. Et pour cause, championne du 100m et du 200m plat, elle  a aussi tâté du basket-ball  et  du 

handball à haut niveau, avant de se prendre de passion pour le rugby. Arbitrant une quarantaine de matchs par an, inutile de préciser que lorsqu’elle siffle, c’est pour une bonne raison ! Mais sortie du terrain, c’est une jeune femme – et une maman – plutôt drôle, voire facétieuse. Les gars qu’elle a copieusement sifflés dans la journée ont peine à croire que c’est la même personne. « Je dégage une autorité naturelle, mais je ne suis pas plus rigide qu’une autre, je suis même une marrante », convient-elle. Quelqu’un osera-t-il la contredire ?

Pages réalisées par #SolofoRanaivo 

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer