Opus 106 Willy Rakotoson : La force tranquille
17 mars 2017 - Cultures commentaires   //   552 Views   //   N°: 86

Si deux mots pouvaient suffire à décrire Willy Rakotoson, ce serait patience et humilité. Mais il y a beaucoup plus que cela derrière cette personnalité, q l’une des clés de voûte de l’éducation musicale à Madagascar. Compositeur et organiste titulaire de la paroisse FJKM Ambonin’Ampamarinana, Willy Andramiahy Rakotoson a fondé en 1986 Taninketsa, l’un des premiers chœurs d’enfants d’Antananarivo. Cette formation a donc aujourd’hui plus de trente ans. Elle constitue le berceau de plusieurs grandes figures de la musique classique malgache, à l’instar de Fitah Rasendrahasina, Lova Raoelison ou encore Lala Tiana Robline qui tiennent haut le flambeau, puisqu’ils assurent maintenant la direction du chœur aux côtés du maître.
L’idée de ce chœur d’enfants remonte aux années 1970 à Cuba, où Willy Rakotoson poursuivait ses études d’ingénieur : « Dans chaque église où je jouais à la Havane, il y avait toujours un chœur d’enfants. » Mais il se souvient également qu’à Tana, lorsqu’il était enfant, les cours de musique privés étaient hors de prix. Willy Rakotoson fait donc partie de ces enfants qui ont reçu leur éducation musicale à l’église, et c’est principalement dans cette optique d’accessibilité et de partage qu’il a fondé Taninketsa à Ambonin’Ampamarinana.

Notre homme est particulièrement doué avec les enfants. Le ténor Fitah Rasendrahasina admire son abnégation ainsi que sa patience inépuisable : « Il est capable d’enseigner aux jeunes les chœurs et les solos les plus difficiles sans jamais se décourager, et toujours avec calme. » Le premier exploit de Taninketsa était un joyeux Gloria de Mozart en 1986. Willy Rakotoson se rappelle l’avoir appris aux enfants comme un jeu dans la cour de l’église. « Au début, comme c’étaient de jeunes enfants, nous avons commencé à une seule voix. Et à mesure qu’ils grandissaient, leur maturité musicale aidant, nous avons peu à peu développé la polyphonie. » En 1993, les enfants de Taninketsa assurent tous les chœurs de la première partie du Messie de Haendel. Vous l’aurez compris, l’autre qualité essentielle de Willy Rakotoson, c’est l’audace ! Cela se ressent autant dans le choix du répertoire que dans la motivation de ses jeunes chanteurs, à qui il n’hésite pas à confier des parties d’une complexité parfois déroutante. Mais il sait s’y prendre, c’est indéniable ! D’ailleurs, beaucoup de ses jeunes protégés ont décidé de suivre la voie de la musique.

Le chœur Taninketsa est aujourd’hui constitué de deux groupes. Cette année, les « grands » (Monsieur Willy a une manière très simple de décrire les choses !) préparent pour le mois de juin la Petite Messe Solennelle de Rossini. Les plus jeunes, marchant sur les traces de leurs aînés, présenteront le fruit du travail du premier semestre. Le répertoire de Taninketsa comprend entre autres Schubert, Mendelssohn et également du gospel et des anthems chantés aussi bien en malgache que dans leur langue d’origine. Sans oublier les compositions de Willy Rakotoson, qui travaille en ce moment sur la mise en musique du Psaume 111, ainsi que sur l’écriture des accompagnements de ses œuvres, afin que sa musique puisse être jouée partout, par tous.

Retrouvez Valérie Raveloson dans l’émission Opus 106 tous les dimanches de 18 h 30 à 20 heures sur la RLI FM 106 by no comment®

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer