Opus 106 – Mahery Andrianaivoravelona : Le piano de l’école
19 juin 2017 - Cultures commentaires   //   512 Views   //   N°: 89

Un piano dans le préau d’une école, c’est parfois tout ce qu’il faut pour déclencher une vocation. Le pianiste Mahery Andrianaivoravelona en témoigne : « un jour, à l’école primaire, mes parents m’ont retrouvé en train de jouer des comptines sur le piano du préau, alors ils ont décidé de m’inscrire au conservatoire ».

C’est donc à Sarcelles qu’il débute à 8 ans, dans la classe de Jacqueline Chevallier. Cinq ans plus tard, il sort diplômer de cette institution et intègre le Conservatoire européen de Paris avec Marie-Madeleine Petit. Cette formation sera couronnée du Brevet du Conservatoire, avec les félicitations à l’unanimité du jury. Puis ce sont les Conservatoires régionaux de Rueil Malmaison et de Boulogne-Billancourt qui l’accueillent en troisième cycle. Il approfondit sa recherche musicale au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP) auprès de Michel Béroff et Denis Pascal. D’autres grands pédagogues viennent s’ajouter à cette liste déjà remarquable : Jacques Rouvier, Bruno Rigutto, Hortense Cartier-Bresson, Serguei Markaroff, Gyorgy Sebök, Jean-Philippe Audoli, Ami Flamer…

Depuis 1995, Mahery se produit régulièrement, en soliste comme en musique de chambre. Il donne aussi des cours en conservatoire, accompagne des cours de chant et d’instruments et également de danse classique.

« Pour moi, l’enseignement et l’accompagnement enrichissent les concerts ». La portée pédagogique, autant pour le public que pour les générations à venir, est primordiale pour lui lorsqu’il se produit en concert. Et réciproquement, il soutient que « l’expérience de la scène complète le partage et l’échange avec les jeunes musiciens ».

Mahery Andrianaivoravelona est né et évolue en France, mais il a aussi beaucoup voyagé : l’Allemagne, l’Italie, la Suisse, l’Indonésie et Madagascar, bien sûr ! Ceux qui ont eu la chance de l’entendre à Tana en 2013 se souviennent de ce très beau programme axé sur l’art de la transcription.

A côté de sa carrière musicale, Mahery a plusieurs passions : la photo, le tennis de table, le billard, le vélo… Sa personnalité est chaleureuse et attachante, à l’image de Madagascar qui symbolise pour lui « la famille, les racines, mais aussi une immense hospitalité, l’art de prendre son temps, la chaleur dans les rapports humains autant que dans le climat ».

Cette année en janvier, il a joué à Paris à deux pianos avec Alice Rosset dans le cadre du Week-end Piano Contemporain, et à Enghien en formation quatuor (2ème quatuor pour piano et cordes de Fauré). Cet été, il se produira en Charente, en concert et en stage avec des collègues chanteurs. Quant à nous, public malgache, nous pourrons le retrouver en avril prochain, à l’occasion de l’édition 2018 du Concours de Piano Mozarteum.

Retrouvez Valérie Raveloson dans l’émission Opus 106 tous les dimanches de 18 h 30 à 20 heures sur la RLI FM 106 by no comment®.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer