Opus 106 : Herimanitra Ranaivo, Pianiste infatigable
16 janvier 2017 - Cultures Music Musiques commentaires   //   982 Views   //   N°: 84

Parmi les musiciens classiques, il y a ceux qui se consacrent aux concerts, et ceux qui préfèrent l’enseignement. Rares sont ceux qui manient avec la même passion ces deux vocations.

Ce mois-ci, nous avons rencontré Herimanitra Ranaivo, pianiste. C’est un visage que vous connaissez bien, si vous avez fréquenté le Centre national d’enseignement de la musique et de la danse (CNEMD) dans les années 70-80, ou le Cercle germano-malgache (CGM) où il enseigne depuis 1992.

C’est avec Gilles Ramiarison qu’Herimanitra découvre le piano, sous l’impulsion de son grand-père. Il intègre la classe de Désiré Lalao Andrianarisaona au CNEMD de 1973 à 1985. C’est d’ailleurs dans cette institution qu’il se produit en concert la première fois, là également qu’il commence sa carrière de professeur de musique en 1987. « L’enseignement m’a fasciné dès les premiers jours », nous confie-t-il.

Mais même s’il compte plus de soixante-dix élèves chaque année, le travail du répertoire de concert n’est jamais en reste pour ce pianiste infatigable « Lorsqu’il y a un concert à préparer, je consacre au minimum deux heures par jour au piano pour mon travail personnel. » Et la régularité de l’effort, il n’y a que cela qui paie pour un musicien professionnel – également passionné d’électronique, à notre grande surprise !

Herimanitra se produit beaucoup en solo (on se souvient de son récital Franz Liszt en 2011, des fougueuses Waldstein Op. 53 et Pathétique Op. 13 de Beethoven en 2014 sur la scène de l’IFM) et en musique de chambre. Il est notamment le pianiste de l’ensemble Musikanto, fondé en 1995 et du Kanto’s Trio avec Joachim Rakotoniaina au violon et Kiady Rakotomalala au violoncelle, ce trio qui a présenté l’Archiduc Op. 97 de Beethoven aux Concerts du Midi de Madagascar Mozarteum au mois d’octobre 2016.

Et pour lui, la musique c’est aussi rencontres et partages. Il a été très positivement marqué par les Orchestrades de l’océan Indien sur l’île de la Réunion en 2000, ainsi que par les stages de pédagogie musicale dirigés par le professeur Klaus Jürgen-Etzold au CGM en 2008 et en 2009. Il se souvient aussi avec bonheur des concerts en duo avec le violoncelliste Manampisoa Randriamanga en 2006 et 2013, avec la flûtiste Brigitta Kühlmann en 2011, ou encore avec le violoniste Casimir Rakotoniaina en 2012 et l’altiste Guillaume Gras en mars 2016. Et au-delà des frontières de la musique de chambre, ce grand musicien prend également du plaisir à accompagner les chœurs : il a joué la Petite Messe Solennelle de Rossini avec la chorale Lilia Andohasaha en novembre dernier.

Son répertoire de prédilection ? Franz Liszt. Mais pour reprendre les mots du pianiste Doria Rakotondrazaka décrivant son professeur, « Herimanitra Ranaivo est un passionné, un rêveur, et une personnalité généreuse avant tout ». Alors lorsque le maestro sélectionne les nouvelles pièces à préparer pour les concerts à venir, il lui tient aussi à cœur de choisir la musique que le public pourrait comprendre et apprécier.

Ce qu’il écoute surtout en ce moment ? Mozart ! Herimanitra Ranaivo viendra d’ailleurs nous parler de ses coups de cœur musicaux, ainsi que de ses actualités ce mois-ci dans l’émission Opus 106.

Retrouvez Valérie Raveloson dans l’émission Opus 106 tous les dimanches de 18 h 30 à 20 heures sur la RLI FM 106 by no comment®.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer