Obut : J’ai les boules !
28 août 2013 - Vintage commentaires   //   878 Views   //   N°: 43

Tu pointes ou tu tires ? Si les boules chères à Pagnol sont inséparables de Marseille, c’est bien plus au nord, à Saint-Bonnet-le- Château, siège historique de la marque Obut, que se trouve la capitale mondiale de la boule de pétanque moderne. 

Si le village de Saint-Bonnet-le-Château, dans le département de la Loire, est aujourd’hui la capitale mondiale de la boule de pétanque, et non pas Marseille, c’est à la boule Obut qu’elle le doit.
C’est ici, en 1955, qu’est née la boule moderne mise au point par Frédéric Bayet, un fabricant de serrures reconverti sur le tard dans la pétanque. Un choix bien inspiré car le début des années 1960 voit poindre la grande vogue de ce sport-détente.

Grâce à des machines spécialement conçues pour Obut, la production prend très vite des proportions industrielles.
Aujourd’hui, ce ne son t pas moins de 300 000 boules qui sont fabriquées chaque mois, nécessitant l’utilisation de 4 000 tonnes d’acier.
Quantité mais aussi qualité, car la boule Obut reste la référence mondiale dans le milieu des boulistes. 

abriquer une boule est loin d’être une partie de plaisir. Six métiers sont mobilisés dans les ateliers d’Obut où s’activent près de 120 employés. Forge, soudure, usinage,polissage, traitement thermique, traitement de surface… un savoirfaire que bien peu d’autres marques parviennent à égaler. Le résultat, c’est un chiffre d’affaires de 15 millions, et un marché de la pétanque encore concentré à 88 % sur la France. Rançon de la gloire, Saint-Bonnet-le-Château accueille aujourd’hui le siège du très sérieux Groupement des fabricants de boules et depuis 1991 un musée entièrement dévolu à la pétanque.

Andoniaina Bernard

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer