No Man’s Sky : OK M. Spock ?
18 octobre 2016 - Add-on commentaires   //   799 Views   //   N°: 81

Avec « Pokémon Go », « No Man’s Sky », jeu d’exploration spatiale propulsé sur PC et PlayStation 4, est l’une des vedettes médiatiques de l’année. Un petit clic pour l’homme un grand pas pour l’humanité ?

Certains crient au chef d’œuvre et d’autres sont prêts à se faire envoyer sur Ganymède pour jouer à No Man’s Sky en toute quiétude, débarrassés de toute pesanteur terrestre (travail, famille, patrie). Sorti en août dernier, ce jeu soutenu par Sony équivaut à une véritable odyssée dans les espaces infinis. Oui, M. Spock, des milliards de milliards de mondes à découvrir comme à travers le hublot d’un vaisseau spatial, tous plus surprenants les uns que les autres ! Embarqués sur PS4 ou sur PC, vous voici donc à jouer les explorateurs du futur avec comme unique objectif de percer un mystère caché au centre de la galaxie.

Nulle carte, nul plan à suivre, juste se laisser porter de façon aléatoire dans un kaléidoscope de planètes aux paysages extraterrestres dépourvus d’ordre et de sens. L’univers à explorer est « procédural », autrement dit il est généré au fur et à mesure de l’avancée du jeu, de façon quasiment infinie. Une quête quasi métaphysique dont on ressort éblouis, comme les héros de Philip K. Dick au retour d’Alpha du Centaure ! Le petit dernier d’Hello Games se présente comme un jeu bac-à-sable (sandbox), c’est-à-dire sans objectifs prédéterminés par le concepteur du jeu. C’est au joueur lui-même de se faire son scénario au gré de son imagination. L’immersion est totale, la bande-son aidant à s’évader totalement : on navigue entre musique techno et sons futuristes. D’une planète à une autre, le changement est souvent radicale : ici de la glace, là des geysers de lave, plus loin des jungles luxuriantes, limites psychédéliques !

No Man’s Sky n’est pas tout à fait un jeu solitaire, même si tout est fait pour que le joueur se sente seul au monde. Il peut partager ses découvertes avec d’autres joueurs. Il peut aussi nommer les sites qu’il a découverts et son nom apparaîtra dans la vidéo de présentation ! Mais pas question de se contenter de planer : « Vous êtes vulnérable », prévient le développeur. Le vaisseau et la combinaison du pilote sont en effet fragiles et le voyage est peuplé de dangers. Les batailles spatiales menacent à chaque coin du système solaire. Sans oublier les pirates et autres monstres de l’espace ! Si vous avez aimé Star Trek, vous aimerez No Man’s Sky. Si le silence éternel des espaces infinis ne vous effraie pas, ce jeu est fait pour vous. Agoraphobes s’abstenir !

Sortie initiale : 9 août 2016 – Développeur : Hello Games – Distributeur : Sony Interactive Entertainement/ iam8bit - Genre : Aventure, science-fiction bac-à-sable – Disponible sur PS4 et PC
Note : 8/10 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer