Ne remets pas à demain…
7 novembre 2016 - LifeStyle commentaires   //   1460 Views   //   N°: 82

Lilou : « Je travaille mieux sous pression »

Qui ne connaît pas Lilou ? Elle fait actuellement le buzz sur facebook pour ses conseils en maquillage. Les jejou (fashionistas malagasy) n’ont sûrement pas intérêt à zapper les ateliers qu’elle anime tous les week-ends à son domicile. Lilou,de son vrai nom Hoby Lalaina Ravelomanantsoa, est une femme vraiment au taquet quand il s’agit du boulot.

« J’exerce ce métier ou plutôt cette passion du maquillage depuis six mois, mais en parallèle, je suis consultante web à domicile. » Si Lilou a une semaine pour envoyer un reporting, c’est le lundi, jour de la deadline, qu’elle s’y met. « Je travaille mieux sous pression. Lorsque je ne peux plus remettre à demain, il faut bien que je m’exécute. »
En revanche, côté tâches ménagères, elle est la reine des procrastinatrices (répétez ce mot trois fois à la suite et sans respirer !). « Si je peux remettre la vaisselle, le ménage et même la cuisine à demain, je ne m’en prive pas. » Lilou préfère léguer toutes ces tâches à son frère. « Il m’arrive de ne pas faire mon lit et c’est mon frérot qui s’en charge. En contrepartie je lui file de l’argent de poche et toutle monde est content. » Femme hyperactive au boulot, elle aime aussi profiter de ses doux moments de détente à ne rien faire. « Cela me fait sentir comme quelqu’un de privilégié, qui a un bon contrôle de son temps. »

Laza Randriamifidimanana : « Priorité aux priorités »

Laza a un programme de ministre ! Et pour cause, à la tête d’un groupe familial et depuis peu dans la promotion immobilière, la construction de drones, il est aussi depuis toujours pilote de sport automobile et amateur de jiu-jitsu brésilien. De plus, il vient tout juste de finir un cursus à l’ École des hautes études commerciales (HEC) de Paris, rien que ça !

Son rêve est de construire une nouvelle ville à Antananarivo : « Cela couterait plus cher de rénover les rues de Tana que de construire une ville nouvelle, c’est d’ailleurs le thème de mon mémoire à HEC ».
Avec cet agenda de fou, tout le monde aimerait connaître son secret ! Comment fait-il pour tout finir en temps et en heure ? Et bien, c’est simple : il a suivi une formation sur la gestion du temps basée sur le best-seller de l’homme d’affaires américain Stephen Covey : Les 7 habitudes des gens efficaces. « Dans ma tête, c’est comme si j’avais un cadran divisé en quatre parties : urgent, important, pas important et pas urgent. C’est devenu un réflexe car lorsque tout est urgent et tout est important en même temps, il faut donner la priorité aux priorités. » Mais Laza n’a pas toujours été un pro de l’organisation. Il avoue même avoir pas mal donné dans la procrastination. « À chaque fois que je remettais quelque chose au lendemain, cela ne se faisait pas. C’est donc totalement inefficace, mais surtout ce n’est pas un mode de vie sain car à force de courir partout, tu te rends compte que tu brasses du vent. » Pour apprendre aux Malgaches tristement célèbres pour leur manque de ponctualité, Laza aimerait créer à Madagascar, sous l’influence d’un de ses amis béninois, une ONG nommée Be the Best et qui récompenserait les modèles de ponctualité. Idée à ne pas laisser dormir plus longtemps !

Contact
Laza Randriamifidimanana : 032 07 060 58

Pages réalisées par #DinaRamaromandray et #PriscaRananjarison

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer