Nandrianina Ranaivojinja : « Un magazine qui ose »
14 février 2018 - Le lecteur du mois commentaires   //   377 Views   //   N°: 97

Il n’est pas facile de vivre à Madagascar en assumant son côté « comme ils disent ». Nandrianina Ranaivojinja, étudiant en langue anglaise, en paye les frais chaque jour qui passe mais trouve le réconfort dans la rubrique Gaysy. « C’est une chronique qui ose aborder ce qui existe en dehors de la vie présumée normale des Malgaches. Je m’identifie beaucoup à travers les histoires racontées aussi bien les romantiques que celles qui racontent les persécutions. Malheureusement, c’est notre lot au quotidien. Cela dit, je ne baisse pas les bras. En tant qu’être humain, j’ai le droit de vivre ma vie comme je le veux. »

Nandrianina Ranaivojinja aime bousculer les codes vestimentaires en mettant par exemple des talons car il adore aller à l’encontre des préjugés. Il dévore aussi à chaque fois la rubrique Add-on.

« J’ai toujours été un grand gamer et j’adore les jeux d’aventures comme Final Fantasy, Assassin’s Creed ou encore les jeux de baston comme Street Fighter, Naruto ou encore Tekken. » Toujours à l’affût des nouveaux endroits branchés pour passer une belle soirée, il ne zappe jamais le Cahier de nuit. « J’adore la manière dont no comment® capte les émotions dans les soirées. Voir des visages heureux me redonne du peps. Cela me permet aussi de voir qui était de sortie et qui ne m’a pas invité ! »

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer