Nancy Andrianjaka : « Sa gratuité m’impressionne ! »
18 septembre 2018 - Le lecteur du mois commentaires   //   283 Views   //   N°: 104

« Comment se fait-il qu’un tel magazine soit gratuit ? Le grammage du papier est de qualité. Il y a de superbes photos qui égayent les articles. Les mises en page sont plutôt dynamiques. Cette gratuité m’impressionne ! » Cette question trotte dans la tête de Nancy Andrianjaka lorsqu’elle découvre le magazine no comment® pour la première fois en 2011. Et même jusqu’à présent ! Chose normale pour une jeune femme ayant suivi des études à l’École pratique des hautes études commerciales (Ephec) en Belgique de 2009 à 2011. Le marketing, c’est son point fort ! Aujourd’hui, Nancy Andrianjaka est photographe à Madagascar et s’intéresse à tout ce qui touche au monde artistique et culturel. Quand elle feuillette le magazine, elle s’attarde sur les nouvelles têtes qui font bouger la ligne. « no comment® sait détecter les étoiles montantes. C’est toujours agréable d’y découvrir les jeunes artistes malgaches qui se font connaître à l’international.

J’ai beaucoup aimé, par exemple, l’article sur Niu Raza, seule Malgache à avoir intégré la Berklee College of Music aux Etats-Unis. » Lorsque Nancy Andrianjaka lit le magazine, elle se dit qu’elle a bien fait de retourner à Madagascar après ses études. « J’ai encore tant à apprendre sur mon pays ! » Et pour ça, elle suit de près la rubrique Grand Angle. « J’apprécie la manière de capturer en images les faits de sociétés. J’aimerais un jour y participer et y afficher mon regard de femme photographe. » La volonté y est !

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer