Mon Chéri
4 février 2015 - Vintage commentaires   //   2325 Views   //   N°: 61

Hôte incontournable des Saint-Valentin depuis bientôt 60 ans, le petit chocolat à la cerise alcoolisée n’en finit pas de faire tourner les têtes.
Avec modération bien sûr, car contrairement à l’amour, l’abus d’alcool est dangereux ! 

Dans son emballage rose délicieusement kitsch, il est l’un des grands classiques du chocolat « pour adultes ».
Et pour cause, chargé à 13 % de liqueur de cerise titrant dans les 8 degrés, il n’est pas à mettre entre toutes les lèvres !
Sa création remonte à 1956, en Italie, et est signée Michele Ferrero, le fils de Pietro Ferrero, l’inventeur de la mythique pâte à tartiner Nutella, dix ans plus 

tôt !
On doit à Michele Ferrero, bien d’autres marques légendaires qui ont révolutionné le marché de la chocolaterie ces cinquante dernières années : Kinder Chocolat (1968), Tic Tac (1969), Kinder Surprise (1974), Ferrero Rocher (1982), Kinder Bueno (1990), n’en jetez plus ! 

Avec son enrobage de chocolat noir et sa cerise confite macérée à la liqueur de Fundão (Portugal), le succès de Mon Chéri est immédiat.
Il contribue à installer Ferrero en tant que quatrième groupe mondial du secteur de la chocolaterieconfiserie avec un chiffre d’affaires, tous produits confondus, de 8,1 milliards en 2013.
La petite bouchée détient à elle seul une part de marché de 5,4 %, mais n’est plus produite à l’heure actuelle qu’à l’usine Ferrero de Stadallendorf, en Allemagne.
Au début des années 1980, il a bien existé des Mon chéri version amandes et version noisettes, mais impossible de détrôner la petite cerise !

Mais au fait, combien de Mon Chéri faut-il engloutir avant d’être complètement pompette ? Un journaliste de Slate.fr a mené l’enquête pour arriver à la conclusion suivante : « Un homme de 80 kg doit manger en théorie 35 Mon Chéri (35 fois 0,8 g d’alcool pur) pour ingurgiter 28 g d’alcool pur et atteindre la limite légale d’alcool dans le sang au volant. »
En théorie seulement, car outre le risque réel de crise de foie, les qualités nutritives des chocolats ralentissent l’absorption d’alcool par l’organisme.
Le pauvre chéri devra donc plutôt tabler sur 45 friandises pour être un peu éméché… 

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer