Mbola aux mains d’argent
28 février 2012 - Déco commentaires   //   605 Views   //   N°: 25

Son petit lémurien « écolo », sculpté au couteau dans le bois, est l’un des « souvenirs » les plus prisés des touristes de passage dans le Sud. Lié à la protection de la forêt, il s’est même vu décerner un prix au Japon. 

À Paris ce sont les tours Eiffel en porte-clés qui font le bonheur des touristes. Ici c’est un petit lémurien de 3 mm, sculpté au couteau avec un genre d’Opinel, qui est en passe de devenir la véritable mascotte de la région. Son créateur, Mbola aux mains d’argent, a su saisir en trois coups de couteau le faciès délicat de cet illustre mammifère.

Ce petit bout de bois de rien du tout s’est même vu décerner un prix au Japon à travers VSJA (Volunteer Southern Cross Japan Association), une ONG qui oeuvre depuis 1990 pour la sauvegarde et la réhabilitation du paysage naturel de l’Androy et de son écosystème si atypique. Elle a également participé à la scolarisation de trois villages et au reboisement de 150 000 plants endémiques.

Une reconnaissance qui n’empêche pas ce jeune Tandroy d’être perpétuellement à la recherche de clients. Malheureusement pour son art, il passe plus de temps à pédaler entre la plage et l’aéroport que dans son atelier. Ses sculptures à l’ancienne et pourtant très tendance, et c’est là tout leur charme, n’ont certes pas à rougir à côté de ces bouts de plastiques moulés qui sortent en série 

des manufactures chinoises pour arroser les marchands de souvenirs du monde entier. Rien à envier à Mickey et consorts, à part peut-être le… copyright. Car tous commencent à imiter ce petit lémurien devenu si populaire. Merci Mbola !

Un jour, je lui demandais : « Toi qui es si doué de tes mains, dessine-moi un baobab… », et il le fit. Le lendemain, il vint me voir avec une tortue – absolument parfaite ! Le surlendemain, avec une toute petite chose de 3 cm sur 4, piquetée et noircie à l’aiguille, avec juste le bec passé à la peinture rouge… Je lui demandai ce que cela représentait : il a pouffé, puis m’a dit : « C’est une pintade, c’est pour toi, c’est un cadeau ». Une réponse à la malgache, juste pour me donner envie de vous parler de lui.

#Noely 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer