Matchbox D. : Pour la bonne cause
11 décembre 2018 - Cultures Portfolio commentaires   //   258 Views   //   N°: 107

Après une exposition personnelle intitulée « Mitempo tsy miato » réalisée en 2017, le photographe Matchbox D. exposera une nouvelle série de photos le 13 décembre prochain au no comment® bar à Isoraka. Comme à son habitude, il a choisi d’emprunter le titre d’un album de rock, celui du groupe américain Mayday Parrade intitulé « Sunnyland. »

« L’idée de cette exposition remonte à l’année dernière, juste après Mitempo tsy miato. Mais cette fois, j’ai voulu traiter un sujet moins personnel, plutôt une cause qui me tient à coeur, la communauté LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et trans). Même si je ne suis pas concerné personnellement, il faut en parler puisque les gens à Madagascar en ont encore peur ou honte. » Pour cette exposition, le jeune photographe traduit à travers dix photographies ce sentiment de mal-être des autrement aimants.

- ATLANTIC -
Illusion… Aveuglement…
Tétanisé par des cordes fragiles.
Grayscale – Atlantic

« C’est une série de photos totalement indépendante contrairement à Mitempo tsy miato où les histoires se suivent. »

Le travail de Matchbox D. se tourne vers la photographie conceptuelle surréaliste inspirée de René Magritte, de Salvador Dali ou de photographes contemporains comme Natalie Dybisz, Ankha Zhuravleva ou encore Vincent Bourrillon. « Dans la photographie conceptuelle, je peux combiner le dessin, l’art graphique et la photographie. Il y a bien sûr du photomontage, une limite assez floue entre le digital art et la photographie. Tout part d’une idée que je traduis en image. J’aurais pu faire une série avec une mise en scène plus réaliste, mais j’aime la fantaisie pour que les gens puissent faire leur propre interprétation. »

- SCARS -
Entacher l’autre de son mal-être.
Paparoach – Scars

- BLACK SHEEP -
Faut-il pour l’harmonie porter les mêmes masques ?
Gin Wigmore – Black Sheep

- WITHER -
Se retenir, s’étrangler, s’abimer.
Like Moths To Flames – Wither

- TRANSGENDER DYSPHORIA BLUES -
Le droit de briller, sans contraintes de formes.
Against Me! – Transgender Dysphoria Blues

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer