Ma & Xhi « Tout dans le détail »
9 mars 2015 - Cultures commentaires   //   2372 Views   //   N°: 62

Plus connus pour leur théorie selon laquelle Madagascar serait le pied d’appel du monde, M’aa et Xhi fonctionnent aussi comme un couple en peinture.

En 2012, ils étaient invités à Paris pour parler de la peinture malgache aux Journées de Madagascar de l’Unesco. M’aa et Xhi aiment peindre des tableaux où ils figurent eux-mêmes dans une mise en scène la plus fidèle du réel.

« Nous ne sommes pas là pour faire passer des illusions, mais pour transmettre notre histoire et faire perdurer le maha-gasy, les traits qui font que nous sommes Malgaches », explique Xhi. Rien n’est laissé au hasard dans leur composition.

Les couleurs, l’intensité de la lumière, les proportions, tout est minutieusement calculé, jusqu’à l’utilisation de la suite de Fibonacci et le nombre d’or.

Comme Léonard de Vinci, M’aa et Xhi aiment glisser dans leurs oeuvres des symboles cachés. Messages subliminaux ?

« Non, c’est juste que les choses qui attirent le moins l’attention sont souvent les plus importantes. Il faut toujours être attentif dans la vie, ce sont les détails qui font la différence », estime Xhi.

 

Pelatokanono manapolak’omby (Femme à une mamelle ployant le zébu)
« Jadis, la société malgache était composée de femmes guerrières, d’amazones, les Pelatokanono (femmes à une mamelle). Les villages étaient sans hommes. Et cette peinture représente une cérémonie de démonstration de force. » 

 

Fihirahorazana (Prière à l’origine)
« C’est un tableau qu’on a réalisé en dix ans. Il prédit des choses qui auront lieu. Les trois personnes sont notre fille unique, M’aa et Xhi quand nous étions plus jeunes. Les zébus sont les Malgaches… » 

 

Terempanahy (Oppressés par l’esprit)
« L’art est avant tout une pression soumise par l’esprit. » 

 

Propos recueillis par #SolofoRanaivo 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer