Liberty 32 : « La démocratie n’existe pas à Madagascar »
9 novembre 2016 - Tribune commentaires   //   3383 Views   //   N°: 82

Les opinions exprimées dans cette page n’engagent que leurs auteurs. no comment® se désolidarise de tout contenu politique ou religieux, sectaire ou partisan.

La démocratie est un idéal promouvant l’égalité des droits. Malheureusement, les Malgaches ne savent pas ce que c’est– du moins pas vraiment – et l’on ne peut revendiquer ni défendre ce que l’on ignore !

La démocratie n’existe pas encore à Madagascar car nous ne remplissons aucun des critères qui instaurent cette valeur. La démocratie repose sur plusieurs fondamentaux comme des élections propres, fiables et crédibles, l’État de droit et le respect des lois par tous, la bonne gestion des affaires publiques, la participation citoyenne, l’intégrité, la transparence, la redevabilité des élus, la séparation des pouvoirs garantissant l’indépendance de la Justice, et le respect et la défense des droits de l’Homme.

Il faut savoir que Madagascar n’est pas membre de Community of Democracies, une organisation qui regroupe les pays démocratiques du monde. De même, Madagascar n’a toujours pas ratifié la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, malgré la campagne que nous avions menée en 2014-2015 et la promesse du gouvernement de le faire en mai 2015. Toutefois, le véritable problème réside dans la méconnaissance, voire l’ignorance, de ce qu’est la démocratie. Les masses non-éduquées ne comprennent pas que la pratique d’une vraie démocratie pourrait mener le pays vers plus de justice sociale et, de ce fait, améliorer leurs conditions de vie.

Tout doit commencer par une éducation dès le plus jeune âge afin de favoriser la naissance d’une culture démocratique et d’éviter la passivité des citoyens et leur désintérêt envers les affaires publiques. Ensuite, il faut construire une société civile forte qui fera office d’agent de démocratisation et de régulateur social et politique. Enfin, la société et les pratiques politiques doivent être assainies. Prenons exemple sur les pays scandinaves comme la Norvège, la Finlande, le Danemark et la Suède qui sont les champions absolus en matière de démocratie et de développement. Les besoins fondamentaux de la population sont comblés et assurés depuis longtemps, si bien que ceux-ci ont atteint un niveau de conscience politique et citoyenne élevé. Aucune dérive n’est acceptée et les sanctions sont réelles. Ces pays ne sont pas parfaits mais constituent de bons modèles dont on peut s’inspirer.

Liberty 32 dispose d’un programme spécial dédié à la promotion de la démocratie, le Women and Youth’s League for Democracy (WYLD), lancé en 2012. L’objectif est de transmettre les valeurs démocratiques aux femmes et aux jeunes et de les inciter à s’impliquer concrètement dans la mise en place progressive de la démocratie. À travers WYLD, nous faisons de l’observation électorale en bénévolat depuis 2013. Nous lançons annuellement un concours de rédaction sur la démocratie, « Soràty ny demokrasia » (Écrire sur la démocratie) et nous organisons régulièrement des sessions de formation à ce sujet pour les lycéens, les candidats aux élections de proximité et pour tous ceux qui nous en font la demande. Nous essayons de célébrer chaque année de façon innovante la Journée internationale de la démocratie qui se tient le 15 septembre afin d’attirer l’attention citoyenne sur ce concept largement ignoré et mal interprété.

Ketakandriana Rafitoson
Liberty 32

Liberty 32 est une association apolitique et non-partisane créée en 2010. Elle mise sur l’éducation civique et citoyenne, ainsi que sur la promotion du bénévolat, pour réveiller le patriotisme des Malgaches et renforcer la participation citoyenne.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer