Levelo : De la musique hi-level
13 mars 2017 - Cultures commentaires   //   405 Views   //   N°: 86

Levelo est un nom important dans l’univers musical malgache de ces 40 dernières années. Avec ses titres tels que « Kivarivary » (Dînette), « Dia niaraka isika » (Et nous restons ensemble) ou « Angolavaitra » (Charme), il a et continue de marquer la mémoire collective en terme de musique.

« Fakitera », « Kivarivary », « Repos kely » et d’autres encore. Beaucoup croient aujourd’hui que ce sont des chansons folkloriques héritées directement des Ntaolo (Malgaches d’antan), tellement elles sont très présentes dans la mémoire collective depuis 40 ans. Dès qu’on parle de chansons malgaches, ces morceaux de viennent tout de suite à l’esprit. Et dans les excursions et virée entre amis, où on vient avec des guitares, au moins un de ces titres est interprété. Pareil dansles karaokés , on n’omet pas de commander ces intemporels tubes.

Ces morceaux sont signés Levelo, Jean de Britto Marie Gervais Rakotorivelo de son vrai nom, disparu en 2009. Le défunt artiste, fondateur du groupe Levelo, était un artiste plein, à la fois auteur, compositeur, chanteur-interprète et guitariste. « Avant de s’envoler de ses propres ailes en 1983, il y avait dans sa bande lui au chant et à la guitare, sa femme Lolona au chant et à la percussion et Gégé à la valiha. Britto était violoniste dans le groupe Tselonina. De l’expérience de la scène, il en avait et pas peu », raconte le chanteur à texte Ifanihy, son ami de longue date. Le groupe Levelo a à son actif deux albums cassettes « Mpanarato mody » et « Raha ny olon-tiana… » ainsi qu’un DVD « Kalokalon’Imamo ».

La musique folk était à l’époque très en vogue avec Tselonina, Ifanihy, sans oublier les Mahaleo ou Lolo sy ny Tariny. Mais Levelo avait trouvé un créneau qui ne finit pas d’éblouir et de faire planer les amateurs de bonne musique. « Il appelait sa musique rango et doro trandraka. Dans la région de l’Itasy d’où il venait, ce sont des concours de chants durant les fêtes paysannes. Ses mélodies et ses textes sont inspirés de ces fêtes », fait savoir Ifanihy. Simple mais mélodieuse, chaque composition de Britto est facile à retenir.

En 2009, Levelo a tiré sa révérence à l’âge de 50 ans. Son groupe, en signe de deuil, a fait un stand-by avant de revenir une année plus tard. Et depuis, la bande enchaîne les cabarets dans la capitale et ailleurs. « Les fans sont encore là à nous réclamer. Nous ne pouvons pas les laisser orphelins de leur groupe préféré », dit à chaque fois Lolona, la veuve de Britto, dorénavant leader du groupe. Et elle ne fait pas que répéter les morceaux que tout le monde connait déjà. Presque à chaque cabaret, elle sort un titre inédit, écrit et composé par son regretté mari. En ce moment-même, un album est en gestation.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer