L’écume et la vague par Sylvain Urfer
5 octobre 2015 - Cultures Livre du mois Livres commentaires   //   1403 Views   //   N°: 69

Entré en IVe République le 25 janvier 2014, Madagascar a retrouvé sa légitimité internationale après cinq années de crise. Mais les tares du passé subsistent, qui allient l’instabilité politique à la misère croissante et les inégalités sociales à l’insécurité généralisée.
À l’aide des articles, conférences et interviews donnés entre 2010 et 2015, l’auteur tente d’identifier les maux qui paralysent la Grande Île. Car la mauvaise gouvernance et la corruption, auxquelles on se réfère généralement, sont d’abord la conséquence d’une société en décomposition qui, pour l’heure, ne produit que violence et anarchie.
Bien qu’inéluctable, cette évolution pourra s’avérer bénéfique. En brisant les contraintes d’une tradition figée, elle permettra aux personnes, en particulier les jeunes, d’accéder à l’autonomie dans le groupe. Ainsi se réalisera la synthèse entre les valeurs traditionnelles à préserver et les apports de la mondialisation à intégrer.

Sylvain Urfer, jésuite, lauréat de l’Institut d’études politiques de Paris, travaille à Madagascar depuis 1974. Expulsé en 2007, il y est revenu en 2009. Il a été curé d’Anosibe, paroisse populaire de la capitale, pendant 25 ans et collabore avec L’ADA (Association pour le développement d’Anosibe). Enseignant et écrivain, membre fondateur du Sefafi (Observatoire de la vie publique), il créé en 1987 à Antananarivo le centre Foi & Justice. 

« L’écume et la vague » par Sylvain Urfer. Édition Foi & Justice,
« Questions actuelles », 2015. À commander chez l’éditeur.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer