Le petit commerce
13 avril 2017 - La mode Making Off commentaires   //   404 Views   //   N°: 87

Dedicated to B.V.

Carambole
Chemise Hawaï
64 000 Ar

Carambole
Chemise Hawaï
64 000 Ar

Bermuda Broome
89 000 Ar

Carambole
Chemise Hawaï
64 000 Ar

Bermuda Broome
89 000 Ar

Dentelle Passion
Combi-short Promod
150 000 Ar

Twenty One
Escarpins Carmen’s
165 000 Ar

Shamrock
Polo homme
185 000 Ar

Shamrock
Polo homme
185 000 Ar

Bermuda homme
86 000 Ar

Twenty One
Chemise Bardot
New Collection
68 000 Ar

Pantalon jean
Just F 95 000 Ar

Arabesque
Robe en guipure Meryl
street 685 000 Ar

Les petites choses de Paris
Compensées Super
Mode 75 000 Ar

Twenty One
Chemise Glostory
78 000 Ar

Pantalon LY
118 000 Ar

Dentelle Passion
Haut doré Promod
90 000 Ar

Les petites choses de Paris
Mini-jupe Mim
50 000 Ar

Arabesque
Robe marine Lynn Adler
365 000 Ar

Dentelle Passion
Escarpins Mim
120 000 Ar

Shamrock
Veste
175 000 Ar

Twenty One
Robe by Agressif Paris
115 000 Ar

Arabesque
Pull en cachemire
195 000 Ar

Polo marine
95 000 Ar

Carambole
Tee-shirt Alisoa
45 000 Ar
Short Bako
59 000 Ar

Les petites choses de Paris
Slipper Mim
55 000 Ar

Carambole
Top Aiko
50 000 Ar
Short Asara
58 000 Ar

Dentelle Passion
Escarpins Mim
120 000 Ar

Dentelle Passion
Combi-short Promod
150 000 Ar

Twenty One
Escarpins Carmen’s
165 000 Ar

Maybelline New York

Vernis à ongles Colorshow Top coat 95 bling bling

Mascara push up waterproof
Rouge à lèvre bold 885

Photographes : Fabio Andriamiarintsoa & Nemo

Prise de vue : Is’Art Galerie
Remerciements aux habitants d’Ampasanimalo et Ankorondrano
(Guy, Mialy & Monique)

J’ai vendu du mouron
Mais ça n’a pas marché
J’ai vendu des cravates
Les gens étaient fauchés
J’ai vendu des ciseaux
Et des lames de rasoir
Des peignes en corozo
Des limes et des hachoirs

J’ai essayé les fraises
J’ai tâté du muguet
J’ai rempaillé des chaises
Réparé des bidets
Je tirais ma charrette
Sur le mauvais pavé
J’allais perdre la tête
Mais j’ai enfin trouvé

Je roule en Cadillac dans les rues de Paris
Depuis que j’ai compris la vie
J’ai un petit hôtel, trois domestiques et un chauffeur
Et les flics me saluent comme un des leurs
Je vends des canons
Des courts et des longs
Des grands et des petits
J’en ai à tous les prix
Y a toujours amateur pour ces délicats instruments
Je suis marchand d’canons venez me voir pour vos enfants
Canons à vendre !

On forge ces engins
Qui foutront la pagaille
Parmi ceux du voisin
Ça donne de l’ouvrage
A nos bons ouvriers
Et chacun envisage
De fonder un foyer
Pour se faire des finances
On fabrique des lardons
On touche l’assurance
Et les allocations
Ça n’a pas d’importance
Car lorsqu’ils seront grands
Ils iront, en cadence
Crever pour quelques francs
 
Je vendais des canons dans les rues de la terre
Mais mon commerce a trop marché
J’ai fait faire des affaires à tous les fabricants d’cimetières
Mais moi maint’nant je me retrouve à pied
Tous mes bons clients
Sont morts en chantant
Et seul dans la vie
Je vais sans souci
Au coin des vieilles rues, le coeur content, le pied léger
Je danse la carmagnole, y a plus personne sur le pavé
Canons en solde !

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer