L’année de toutes les promesses
4 janvier 2016 - LifeStyle commentaires   //   1670 Views   //   N°: 72

Roséliane : Moins de stress 

Roséliane, la fifille chérie de l’illustre King of salegy est l’une des figures de proue du groupe Jaojoby Junior , tout comme sa sœur et non moins fifille chérie Eusébia. De retour au pays après dix ans d’absence, elle a donné son premier vrai spectacle le 27 novembre dernier et ne compte pas s’arrêter là. Elle se promet de consacrer cette année à la musique, et surtout à sa musique. Et cette fois, elle entend faire les choses à sa manière et comme elle le sent, du Roséliane pur jus ! Une année sans stress et tout en feeling. Pour cette éternelle insatisfaite, 2016 sera donc l’année du changement. 

« J’ai toujours été très dure avec moi-même. D’habitude, je me fous toujours la pression car j’ai envie de bien faire les choses. Mais cette année, on va essayer la méthode douce ». Son mantra pour 2016 ? « Transmets du bonheur autant que tu peux ». Les chansons tristes et mélancoliques ? Très peu pour elle. « Si on commence à énumérer tous les malheurs du monde, on y sera encore dans dix ans ! Je préfère les trucs plus optimistes. » Les défis pour cette année seront multiples mais elle essaiera surtout de peaufiner son nouvel album. Celle qui n’a jamais aimé étiqueter sa musique, veut s’essayer aujourd’hui à de nouveaux genres, comme le reggae. Dans la famille Jaojoby, je demande la fifille rebelle ! 

Gégé Rasamoely : Plus de cinoche 

« Arrêter de fumer » est une de ses bonnes résolutions pour cette nouvelle année. Tiendra-t-il ou pas ? Peu importe, l’essentiel c’est d’essayer. « En janvier 2015, je me suis déjà fais cette promesse. J’ai réussi à ne pas fumer pendant un mois, puis j’ai replongé ! Cette année, je pense que c’est le moment. Je sais qu’il y va de ma santé ! » Voix incontournable du théâtre radiophonique malgache, comédien et réalisateur, Gégé Rasamoely veut également se consacrer un peu plus au cinéma, surtout à la réalisation. 

« J’ai joué dans des courts-métrages, mais cette année, ce sera plus dans la réalisation de séries et surtout de longs-métrages avec ma maison de production Iriela. J’espère que 2016 portera chance au cinéma malgache et me permettra de réaliser quelques films. » Et pour que son bonheursoit complet, la pièce Antigone La Peste mise en scène par Jean-François Peyret, à laquelle il participé en mars 2015 sera en tournée en Europe. Bref, une année qui commence bien. 

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer