Lainga / Mensonge / Lie
30 avril 2018 - Abidi commentaires   //   227 Views   //   N°: 99

Voambolana (Vocabulaire / Vocabulary)
Mpandainga : Menteur / Liar
Marina : Vérité / Truth
Fitaka : Tromperie / Cheating

Expressions

1. Ny marina mitavozavoza tsy mahaleo ny lainga tsara lahatra : Une vérité flagrante ne vaut pas un mensonge bien organisé / A blatant truth is not worth a well-organized lie.

Dans un discours, l’argumentation et la rhétorique sont indispensables pour convaincre une audience. Ainsi, même si vous dites la vérité mais que vous ne savez pas argumenter, un mensonge bien organisé, qui est énoncé de façon convaincante pourrait l’emporter sur votre argumentation. / In a speech, the argumentation and the rhetoric are essential to convince an audience. So, even if you tell the truth but you don’t know how to argue, a well-organized lie which is convincingly stated could prevail over your argumentation.

2. Ny lainga toy ny salaka ka ny tompony ihany no afatony : Un mensonge est comme un pagne, il n’emprisonne que son propriétaire / A lie is like a loincloth, it only jails its owner.

Dans la brousse et les campagnes malgaches, les hommes portaient souvent le « salaka », un pagne en tissu ou en étoffe végétal noué autour des reins et entre les jambes. Pour attacher ces pagnes, il faut suivre plusieurs étapes et passer par un enchevêtrement de tissus difficile à défaire. Le mensonge est comparé à un « salaka » car une fois qu’on ment, on ne peut pas revenir sur ce qu’on a dit. On est obligé de dire un autre mensonge pour justifier le précèdent et ainsi de suite. La morale est que mentir n’est jamais une bonne idée car on finit par être emprisonné dans ses propres mensonges. / In the malagasy bush and countryside, men often wore « salaka », a loincloth made of cloth or vegetable cloth tied around the kidneys and between the legs. To attach this kind of loincloth, it’s necessary to follow many steps and pass by an entanglement of tissues which are difficult to disentangle. The lie is compared to a salaka because once we lie, we can’t go back. We feel the need to tell another lie to justify the first one and so on. The moral is that lying is never a good idea because we end up being imprisoned by our own lies.

3. Aleo mifanena amin’ny mpamosavy toy izay mifanena amin’ny mpandainga : Mieux vaut croiser un sorcier que croiser un menteur / Better to meet a wizard than to meet a liar

Dans la société malgache, les sorciers sont présentés comme des personnes qui sortent la nuit tombée pour danser nu au-dessus des tombeaux avec le corps enduit d’huile. Il est donc facile de les reconnaître et de les éviter. En revanche, il est plus difficile de reconnaître un menteur car il n’est pas détectable de l’extérieur (sauf l’exemple fameux de Pinocchio dont le nez s’allonge à mesure qu’il ment). Donc, il peut nous trahir à tout moment. / In the malagasy society, wizards are portrayed as people who come out at night to dance naked above the graves with oil-coated bodies. They are easy to recognize and we can avoid them. It is more difficult to recognize a liar because it is not visible from the outside so they can betray us anytime.

#MioraRandriamboavonjy

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer