La Telma Watch au banc d’essai : Vous avez l’heure ? Vos SMS aussi !
12 décembre 2016 - High Tech commentaires   //   1051 Views   //   N°: 83

À l’heure du tout connecté Telma n’est certes pas en retard en proposant « la première smartwatch chez un opérateur téléphone à Madagascar ». Et cela pour pratiquement … rien puisque la Telma Watch est offerte en bundle aux acheteurs du 4Gen.

Disponible depuis fin novembre, la smartwatch marche en binôme avec un autre appareil, généralement un téléphone, car il lui faut le support d’un terminal principal. Certes, cette montre au design en finition métallique peut fonctionner seule, mais pour exploiter pleinement ses capacités, mieux vaut le complément d’un smartphone, explique Michael Razafy Xavier, chef de produits terminaux chez Telma. Logiquement, elle est optimisée pour les derniers produits de l’opérateur en vert et jaune : « Toutes les gammes de téléphones Telma sortis récemment sont compatibles : le F1+, le Touchy+, le 4Gen  » , précise le responsable. D’autres petites exigences techniques sont à remplir (au moins le bluetooth 3.0 et Android 4.4), mais la Telma Watch ne se réserve pas non plus exclusivement aux produits de l’opérateur : « Tant qu’il remplit les conditions précédentes, un Samsung Note 3 ou un J1 peut faire l’affaire. »

Une application dédiée existe (préinstallée dans tous les mobiles de l’opérateur qui sortent pour ce Noël) afin d’assurer le fonctionnement optimal de la Telma Watch : « Elle est aussi téléchargeable à travers le QR Code inscrit sur la boîte du produit et les affiches publicitaires. » Sans cette application, on est condamnés au strict minimum, à savoir la réception des appels et SMS sur sa montre. Sinon, il suffit de l’appareiller en bluetooth à un smartphone. « Elle sert avant tout à recevoir les notifications en gardant les mains libres, le téléphone à l’abri dans la poche ou le sac, et à l’aide de l’application dédiée on peut aussi passer des appels ou écrire ». Tout cela accessible à partir du bouton « home » menant au menu principal et à toutes les fonctionnalités.

La Telma Watch assure sa fluidité via un processeur cadencé à 533 Mhz. « Une telle performance est rare chez les smartwatch low cost, en tout cas celles du marché gris qu’elle surpasse largement. Elle tourne en plus sous un système d’exploitation propriétaire conçu sur mesure ». Elle propose une réactivité remarquable malgré son petit écran (1.54  » affichant du 240 x240).

Quelques contraintes de forme sont présentes et on pourra reprocher à juste titre ce petit écran pour écrire des textos ou encore l’absence de mémoire interne (on peut néanmoins y insérer jusqu’à 32 Go de mémoire micro SD pour la lecture d’images, et de sons mais pas de vidéo). Pas d’entrée jack non plus, on doit donc tout écouter via son haut-parleur. On peut en revanche y connecter des casques bluetooth, ce qui pose alors le dilemme de choisir entre synchroniser la Telma Watch avec le smartphone ou le casque.

Avec sa batterie de 200 mAh, il peut se permettre une autonomie allant jusqu’à 19 heures en continu (lecture audio, bluetooth actif et notifications reçues) ou 72 heures en veille. L’objet se recharge en USB, un petit loquet sur le côté permettant d’insérer un câble. Parmi les petits gadgets de ce … gadget : la fonction podomètre, un compteur de pas qui assistera efficacement les sportifs et autres adeptes du fitness. C’est d’ailleurs eux qui sont ciblés. Sportifs mais aussi jeunes cadres, étudiants, citadins et geeks qui ont rarement le temps de sortir le téléphone sans arrêt : « Une étude de Samsung à la sortie du Galaxy S7 a indiqué que les gens verrouillent et déverrouillent leur téléphone 355 fois par jour … avec la Telma Watch on fait gagner du temps. »

Et n’oublions pas sa fonction principale ! « Cela reste une montre, et elle dispose de trois différents thèmes d’affichage avec ou sans aiguilles ! » Garantie un mois, la montre est splash resistant mais pas waterproof… Pour les plus étourdis, elle est aussi pratique pour retrouver son téléphone mal rangé : « Sitôt qu’on ouvre l’application Telma Watch, le téléphone sonne, et inversement si on veut retrouver la montre depuis le téléphone… » Suffisait d’y penser !

Sous le capot

Écran : IPS 1,54 pouces (240*240pixel)
Connectivités : synchronisation Bluetooth 3.0
Notifications : SMS, Facebook, Facebook Messenger, Whatsapp, Viber, Gmail, SMS (envoi/réception), appel (émission et réception, appels manqués), agenda

Processeur : 533Mhz
Lecteur Micro-SD : extensible à 32GB max
Batterie : 200 mAh, chargement via micro USB
Autres fonctionnalités : podomètre, détecteur de mouvement, lecteur de musique, multiples thèmes de montres

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer