La peau Léon
11 septembre 2017 - La mode Making Off commentaires   //   294 Views   //   N°: 92

Dedicated to J.M.

Les petites choses de Paris
Robe Mim
90 000 Ar

Sandales à talons Mim
75 000 Ar

Arabesque
Robe Navy My little princess
645 000 Ar

Les petites choses de Paris
Chapeau Jennyfer 25 000 Ar

Arabesque
Robe Zigzag Cashemere & 
You 885 000 Ar

Dentelle Passion
Boots Promod 150 000 Ar
Escarpins IdCal 100 000 Ar

Shamrock
Robe 125 000 Ar
Collier 62 000 Ar
Bracelet 42 000 Ar

Les petites choses de Paris
Escarpins Jennyfer
120 000 Ar

Shamrock
Robe 135 000 Ar

Arabesque
Ceinture Jules & Jim 175 000 Ar

Dentelle Passion
Escarpins S Tsar Miss 120 000 Ar

Arabesque
Robe Forever Paris
1 485 000 Ar

Ceinture Jules & Jim
175 000 Ar

Les petites choses de Paris
Chapeau Jennyfer 25 000 Ar
Col roulé Promod 60 000 Ar
Pantalon Mim 80 000 Ar

Shamrock
Sac en daim 115 000 Ar

Dentelle Passion
Cardigan Promod 120 000 Ar
Boots Promod 150 000 Ar

Dentelle Passion
Robe Ikywi 200 000 Ar

Les petites choses de Paris
Bracelet Mim 15 000 Ar

Shamrock
Sac en raphia 165 000 Ar

Arabesque
Robe en dentelle Goa
385 000 Ar

K Fashion Store
Blouson en jean 59 900 Ar
Robe marinière 29 900 Ar

K Fashion Store
Robe 59 900 Ar

K Fashion Store
Perfecto 150 000 Ar
Robe 29 900 Ar

Carambole
Robe Ari
78 000 Ar

Robe Dera
78 000 Ar

La Sobika
Debardeur 38 000 Ar

Maybelline New York

Palette Master Bronze
Mascara Colossal Big Shot
Vivid Hot Lacquer

Prise de vue : Anosivavaka
Modèles : Helvina & Fanii
Make-up : Maybeline New York
Maquilleur : Aina Matisse
Photographe : Nanouh Rahajason

J’aime ton odeur, ta saveur Léon
T’es pas beau Léon
T’as les cheveux longs
Mais je t’ai dans la peau, Léon
Je ne suis pas jolie, jolie
Nous ne sommes pas beaux, beaux, beaux
Mais contre toi, moi je grille

Tu me fous le feu à la peau
T’as p’t-êt’ pas des bras d’athlète
T’as p’t-êt’ pas l’torse velu
Mais j’adore tes mirettes, qui se brouillent
Quand tu m’dis
Qu’tu m’as dans la peau Léon
Léon, Léon, Léon, Léon

Mais voilà, mais voilà
Qu’un soir au cinérama
Au ciné en longueur
Sur l’écran exhibiteur
Une femme un serpent
Une chatte mollement
Etendue plus que nue
T’a ému

Cette femme plus que nature
En couleurs plus que pures
Cette roulure sans pelure
Qui roulait en voiture
Cette glue, ce serpent
Cette chatte mollement
S’est glissée, s’est lovée
Au creux de ta peau Léon
Léon, Léon, Léon, Léon 

Depuis tu prends des airs rêveurs, Léon
Pourquoi mon Léon ?
T’es plus mon Léon
Pour une étoile dont la peau
N’est qu’un rayon, un halo
Nébuleuse vapeur sans chaleur
J’aurai ta peau Léon
Léon, Léon, Léon, Léon

Ce fut voluptueusement,
Sans cri, ni geste, ni adieu
Tu basculas dans le néant
Tu n’auras pas vécu bien vieux
C’n’était qu’une p’tite écorchure
Sur la peau de ta figure
Que tu te fis au rasoir,
J’l’avais mouillée de curare
J’ai eu ta peau Léon
Léon, Léon, Léon, Léon.

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer