« La jeune fille et le ballon ovale » : Le fabuleux destin de Marcelia
6 avril 2018 - Loisirs commentaires   //   529 Views   //   N°: 99

Marcelia, 16 ans, est mère d’un petit garçon. Depuis qu’elle joue au rugby, sa vie a changé. « Chaque essai que je marque me donne la force d’exister », témoigne-t-elle dans « La jeune et le ballon ovale ? », documentaire diffusé à Madagascar en mars dernier. Pierre Gony, président de l’association Terre en Mêlées (TEM) et initiateur du projet « Rugby Solidaire », est convaincu que le rugby est un puissant outil éducatif, vecteur de liens entre les peuples.

Présentez-nous « La jeune et le ballon ovale ? »
Le film est une ode à l’émancipation féminine par le rugby, à travers la figure de Marcelia, une jeune joueuse de rugby de la côte Saphir située dans la région de Toliarar. Il porte un message universel auprès des femmes du monde en quête de reconnaissance : vouloir c’est pouvoir. Le réalisateur Christophe Vindis entouré de son équipe de tournage, a suivi Marcelia et ses coéquipières pendant un mois (juin 2017), depuis leur village de pêcheurs Vézos où elles ont appris le rugby avec Terres en Mêlées, jusqu’à Tananarive, où elles participent au premier championnat national de rugby scolaire. Toutes les scènes du film sont issues de leur vie réelle.

Le rugby est un sport mais c’est aussi un acteur de cohésion sociale…
« Au rugby on ne se croise pas, on se rencontre. » L’idée de cohésion sociale est un des messages forts véhiculés par le film et que TEM inculque à la jeunesse malgache au quotidien.

Les joueuses composant la sélection Côte Saphir ne se connaissent pas avant le tournoi. Pourtant, sous la houlette de leur coach Angèle, elles tissent des liens forts au fil des phases qualificatives à Toliara et lors du long voyage qui sépare la Côte Saphir de la capitale. Lors de la finale à Antananarivo, l’équipe de la Côte Saphir rencontre de nouvelles joueuses et de nouvelles cultures. Cette cohésion repose sur un respect mutuel, sur la découverte de l’adversaire et l’acceptation des différences. Ainsi, les différences culturelles, ethniques et sociales deviennent une source d’enrichissements pour les jeunes.

Les réactions lors des premières diffusions ?
En France, les réactions et retours du public et des médias sur le film dépasse toutes nos espérances. La presse spécialisée Télérama, Télé Star, Télé Z ont été particulièrement élogieuses sur le fabuleux destin de Marcelia. Le film a touché plusieurs millions de téléspectateurs lors des trois diffusions sur France O en janvier et février 2018. Lors des diffusions dans les cinémas les salles sont pleines à craquer et le public ressort prend une bouffée d’espoir et une leçon de courage incarnée par Marcelia. A Madagascar, le film a été projeté lors de la Journée internationale des droits des femmes le 8 mars à l’IFM (Institut français de Madagascar) à Analakely. Tous nos partenaires se sont prononcés avec une émotion palpable. Ils ont témoigné de la portée du film et félicité Marcelia pour l’exemple qu’elle incarne auprès des femmes du monde entier.

Propos recueillis par #AinaZoRaberanto

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer