L comme libertins
1 juillet 2013 - Fananahana commentaires   //   2069 Views   //   N°: 42

Echangisme, triolisme, mélangisme… jusqu’où êtes-vous prêt à aller sur la voie du libertinage ? Chaque mois, Christian Berthelot, psychothérapeute et sexothérapeute, aborde sans tabous ni ornières un sujet lié à la sexualité et au bien-être du couple.

Au sens étymologique, un libertin était un esclave affranchi. Dans sa version d’origine, c’était un libre penseur ou « libertin d’esprit » remettant en cause les dogmes, en particulier l’éthique religieuse. On retiendra, aujourd’hui, le sens « libertin de moeurs », c’est-à-dire celui qui s’adonne aux plaisirs charnels, à la sexualité de groupe avec une liberté qui dépasse les limites de la morale conventionnelle.

Le libertinage se pratique toujours entre couples. Les amoureux de liberté se laissent volontiers tenter par ces échanges érotiques. Le libertinage répond à un goût du changement, une curiosité particulière ou encore à l’idée de voir un fantasme se réaliser. Le voyeurisme et l’exhibitionnisme sont de mise.

Les partenaires doivent être en confiance et à l’aise. Il est primordial que les participants ne doivent accepter que ce qu’ils ont envie de faire ou d’essayer. Les partenaires doivent donner leur consentement total. Il n’est pas question d’imposer. Echanger son partenaire avec d’autres couples se fait par envie. Chacun a le choix d’accepter ou non certaines pratiques. Il est bien sûr possible de refuser des propositions, dans la mesure où ce refus est présenté avec tact et diplomatie. La politesse prime dans les relations libertines. Le désir et l’ascension vers le plaisir prédominent.

Echangisme, triolisme, mélangisme, orgie… Ces pratiques brisent le modèle conventionnel du duo amoureux. On distingue plusieurs manières de le pratiquer : L’homme caresse la femme de l’autre couple et inversement, sans qu’il y ait pénétration. Les échanges sont doux et sensuels. Les deux couples sont dans la même pièce et peuvent ainsi assouvir des envies d’exhibition et d’érotisme. 

La situation réveille les sens et pimente une relation peut-être un peu en stand-by. Il arrive que le désir pousse ensuite les partenaires «légitimes» à faire l’amour. Autre possibilité : les deux couples font l’amour les uns avec les autres dans la même pièce, voire dans le même lit. C’est, pour certains, l’occasion d’expérimenter un penchant pour la bisexualité. Exhibitions, performance, toutes les combinaisons entre les participants sont possibles. Egalement, les deux couples échangent leur partenaire et font l’amour dans des endroits séparés… 

En ce qui concerne les atours, la lingerie féminine délicate est fortement appréciée. Si vous souhaitez apporter des accessoires… vous êtes libres ! Il est important de garder à l’esprit que les libertins ne transigent pas sur l’hygiène. On respecte ainsi ses partenaires de jeu en prenant soin de soi. La protection est bien entendu indispensable, il est donc important de se prémunir de préservatifs.

Le libertinage est-il un simple jeu récréatif ou un supplétif antiroutine ?
Attention cependant, le libertinage est difficile à supporter pour les caractères jaloux et possessifs. Pour les hommes, il n’est pas toujours facile d’accepter qu’un autre homme ait de meilleures performances et puisse donner plus de plaisir à sa femme.

Par #ChristianBerthelot

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer