Jump Force : Le premier uppercut manqué de l’année
13 février 2019 - Add-on commentaires   //   489 Views   //   N°: 109

Si voir nos héros de manga favoris s’affronter est toujours un fantasme de fans, on est bien redescendu sur terre avec ce nouveau jeu de combat qui est loin d’exploiter le potentiel de son matériau de base.

En tant que fan de manga d’héroïsme et d’aventure, on ne peut qu’avoir été enthousiasmé par l’annonce de Jump Force. Un jeu de combat où les plus grandes icônes, anciennes et récentes, du magazine de manga japonais Jump se rencontrent pour une baston générale. Une occasion d’enfin savoir qui est le héros le plus fort (même si Goku est au-dessus de tous). Et comme on n’avait pas eu un tel rassemblement nippon depuis le très oubliable J-Stars Victory VS en 2014, on était impatient de voir ce qu’ils allaient sortir de cette nouvelle production. En gros, il s’agit d’un Super Smash Bros. dédié aux fans de manga. Mais la comparaison s’arrête là, puisqu’ils sont loin d’être au même niveau.

On ne s’attardera pas sur le scénario, parce que dans un tel bazar d’univers n’ayant rien en commun, il faut bien avouer que l’histoire n’a que peu d’importance. Les combats se déroulent dans des arènes en 3D, style très populaire au Japon, et qui est d’ailleurs la plus grande force de la licence des Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm. Mais là où les Storm sont dynamiques et laissent à peine le temps aux joueurs de souffler entre deux enchaînements, Jump Force donne l’impression d’utiliser des personnages lourds et lents, avec des coups assez limités. Ce qui casse le rythme des combats, les rendant fades à jouer et à suivre. On aurait pu se dire que c’est pour éviter de rendre les affrontements trop brouillons, mais on se retrouve avec ce qui semble être un vestige de la PlayStation 3. Ce qui est tout de même impardonnable quand on est en fin de vie de la PS4. Chose qui n’est pas visible uniquement dans la jouabilité, mais aussi dans le visuel, avec un côté sombre cherchant un effet dramatique, mais qui donne plus mal aux yeux qu’autre chose.

Ce type de crossover, qui n’a comme principal intérêt que de nourrir le fan en nous, est toujours excitant. Mais ce n’est pas pour ça que le jeu peut se permettre d’être mauvais. Les Super Smash Bros. n’ont pas le succès qu’on leur connaît uniquement parce qu’ils proposent d’incarner des dizaines de personnages emblématiques de Nintendo. Ils offrent une expérience unique, et qui a su évoluer. Et sur ce point, Jump Force ne restera pas dans les mémoires comme une réussite. On manque le côté épique qu’on aimerait avoir en voyant Luffy affrontant Izuku au bout de sa vie. Et la création de personnage sauve à peine les meubles. Les ultra-puristes pourront aimer. Les autres peuvent passer leur chemin.

Date de sortie : 15 février 2019
Éditeur / Développeur : Bandai Namco / Spike Chunsoft

Genre : Combat
Plateforme : PC / PS4 / Xbox One

Note : 5/10

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer