Johary Harivony Raoseta : Sérieux mais pas guindé
4 janvier 2019 - Le lecteur du mois commentaires   //   451 Views   //   N°: 108

C’est en 2014 que Johary Harivony Raoseta, étudiante en deuxième année en médiation culturelle à l’Université d’Antananarivo, découvre pour la première fois no comment®. A cette époque, le magazine lui a apporté une bouffée d’air frais dans un environnement où elle se sentait oppressée et étouffée par toute la négativité ambiante. « Ce sont les photos qui m’ont tout de suite interpellée. En général, quand les médias parlent de Mada, ce n’est que pour montrer ses aspects négatifs et pour parler de tout ce qui ne va pas. Au contraire, no comment® fait ressortir sa beauté à travers les photos et les articles qui mettent en avant les jeunes talents de l’île. ». Si au départ, Johary ne feuilletait le mag que pour regarder les photos, elle a vite été conquise par sa structure. « Les rubriques ne sont pas monotones. De plus, la rédaction a la capacité de traiter de sujets sérieux mais d’une façon qui n’est pas guindée. Cela rend les articles plus accessibles aux jeunes comme moi ».

Parmi les rubriques, Johary a son chouchou. Il s’agit du Quiz sur lequel elle se rue tous les mois ! « C’est ma rubrique préférée ! Je m’amuse à répondre aux questions et ça m’aide à découvrir certains aspects de ma personnalité ». Aspirant un jour à avoir sa propre entreprise de « wedding planning », elle a été marquée par les deux témoignages qu’elle a lus dans la rubrique Actuel du n°106 de novembre dernier. « Ça m’a motivée à poursuivre mon rêve car peu importe qu’on soit jeune, vieux, riche ou pauvre, on peut tous se lancer et monter sa propre affaire. » A l’avenir, Johary aimerait que le magazine traite plus de sujets qui mettent en exergue les croyances, les traditions et les us et coutumes des différentes régions de Madagascar, pour « montrer la richesse de la culture locale ».

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer