Je te teins, tu me teins…
10 octobre 2018 - LifeStyle commentaires   //   283 Views   //   N°: 105

Na Hassi : « Pas fan de coloriage »

Les Tananariviennes fan du no make-up sont des perles rares. Na Hassi, poétesse connue, en fait partie. Et pourtant, elle a connu les podiums pendant plus d’une dizaine d’années. Elle s’est produite sur les scènes de Madagascar à La Réunion, en passant par Anjouan et les Comores. Et elle ne s’est jamais sentie obligée de se maquiller avant ses prestations scéniques. « Je ne suis pas fan de coloriage sur mon visage. Je préfère garder mon look monochrome. Belle au naturel, ou pas ! Et puis, je n’ai pas la main pour me maquiller. Un jour, j’ai essayé d’épaissir mes sourcils avec du crayon. Au final, ça ressemblait à deux grosses chenilles en pleine figure. » Na Hassi n’a pas de trousse de maquillage. Elle ne consacre que cinq minutes pour son rituel beauté au quotidien. Elle n’utilise qu’un savon argile verte et un crème visage spécial pour peau grasse. 

Si Christina Cordula (référence internationale en maquillage) entendait cela, elle ferait les gros yeux. Mais Na Hassi campe sur ses idées. Elle préfère avoir le visage gras et brillant plutôt que ne plus se reconnaître sous de nombreuses couches de fond de teint. « Il y a dix ans, j’ai participé à une émission total relooking à la télé nationale. Ils m’ont coloré les cheveux, m’ont maquillée et m’ont mis des faux cils. J’ai été plus que choquée en me voyant dans le miroir. Ce n’était plus moi ! J’ai eu hâte de rentrer pour tout enlever. » Na Hassi n’aime pas les masques. Drôle de coïncidence pour une poétesse qui a sorti son premier album audio Prozodik, l’hystérique et ses masques en 2016. Une chose est sûre, Na Hassi préfèrera toujours le naturel. « Je suis à l’aise sans maquillage. Je peux me frotter les yeux en public sans craindre de me transformer en panda ! »

Fabio Randriamahazonoro : « Complètement addict »

« Less is more ». Mais dans le cas de l’artiste Fabio Randriamahazonoro, plus il y en a, mieux c’est. Et on parle bien sûr de maquillage, car Fabio est un make-up addict qui s’assume et tant pis pour les mauvaises langues. « A Mada, les gens ont encore l’esprit fermé. Ils pensent qu’un mec ne devrait pas se maquiller, que c’est réservé aux pédales. Les critiques ne m’atteignent pas. C’est mon visage et j’en fais ce que je veux. » Pour lui, mieux vaut arriver en retard plutôt que d’arriver moche et c’est pour cela qu’avant de sortir il passe au moins une heure à peaufiner son maquillage. Fond de teint, gel à sourcil, contouring et highlighter, tout y passe et Fabio ne laisse rien au hasard car sans son make-up il se sentirait dénudé. « Si cela ne tenait qu’à moi, je passerais mes journées à me maquiller car c’est ma passion. Mais quand j’ai un rendez-vous il faut que je me limite à seulement une heure. » 

Sa passion pour le maquillage est telle qu’il n’hésite pas à faire des folies pour se payer les derniers produits en vogue même ce n’est pas ce qui manque chez lui. « Quand il s’agit de maquillage je ne me contrôle plus, surtout quand Sephora fait des soldes. J’achète en ligne et j’attends que ma famille qui vit en France vienne sur Mada pour m’apporter mes colis. Il m’est arrivé de dépenser 1 000 000 Ar d’un coup en achetant une palette, des pinceaux, un fond de teint et une trousse de maquillage Nyx. » Quand on aime on ne compte pas, pas vrai ?

Pages réalisées par #MioraRandriamboavonjy et #PriscaRananjarison

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer