Interview Gourmande : Chantale du restaurant La Bigorne à Sainte-Marie
6 janvier 2017 - Gastronomie Interview Gourmande Recette commentaires   //   341 Views   //   N°: 84

Connu par tous les flibustiers et les Saint-Mariens, le restaurant La Bigorne situé en centre-ville est un incontournable pour les amateurs de gastronomie. Il propose une cuisine métisse, malgache et réunionnaise à déguster en terrasse, sous les arbres exotiques. Pour leurs clients, Benoît et sa femme Chantal, les propriétaires des lieux sont aux petits oignons.

De nationalité malgache et réunionnaise, Benoît, plus connu sous le nom de Tonton Benoît, a d’abord débuté sa carrière dans la marine sur les bateaux de commerce. A la suite d’un naufrage où il a perdu huit de ses collègues, il a trouvé un travail dans une conserverie à Sainte-Marie. « J’étais responsable du service technique jusqu’en 1994. Ensuite, j’ai eu la chance d’être engagé comme régisseur pour la maison secondaire d’un producteur de cinéma. C’est à ce moment-là que j’ai tout appris comme la gestion du budget, de la cave, les boissons, les vivres et la recherche de produits de fraîcheur et de qualité. Pour ce qui est de la cuisine, je n’avais qu’à observer les cuisiniers. » En juillet 1999, il décide d’ouvrir le restaurant La Bigorne avec cinq bungalows situé sur la rue de La Bigorne. La Bigorne est le nom donné à un garçon qui s’était engagé dans la Compagnie des Indes. Les plats sont préparés avec les bons produits locaux préparés avec soin par Benoît et sa femme, 

aidés par Nirina. Il ne faut surtout pas oublier de goûter au fameux ti-punch dont l’ingrédient principal est le citron, fraîchement cueilli dans le jardin.

Présentez-nous votre style ?
Une cuisine à la fois malgache et réunionnaise, elle est adaptée aux goûts des Européens. Nous apportons un soin particulier à la présentation et à la nourriture.

Vos produits de prédilection ?
Les langoustes et les camarons.

Les ingrédients récurrents dans vos plats ?
Les légumes locaux, poireaux, poivrons, oignons, ail, gingembre, beurre, le coco.

Le plat qui vous rend coucou ?
Le calamar farci ou les coudes rayés avec de la viande à la sauce tomate.

Votre boisson préférée ?
Un bon vin ou du whisky de 10 ans d’âge et plus, mais avec modération !

A quelle fréquence modifiez-vous votre carte ?
La carte est modifiée une fois par an voire tous les deux ans.

Comment vous y prenez-vous pour créer un plat ?
Je me base sur les produit locaux et ensuite je teste les plats avec les clients fidèles.

Recette du mois : Poulet au Coco

Ingrédients

1 grosse cuisse de poulet entière.
2 têtes d’oignons
1 bâton râpé
1 belle tomate
1 noix de coco râpée

Préparation

Poêler le poulet pour le roussir, ensuite découper les échalotes en y ajoutant une tomate râpée et du gingembre. Faire mijoter le poulet avec le jus de tomate et le gingembre et rajouter un peu d’eau, et ce durant 15 minutes. Puis faire mijoter le poulet pendant 15 minutes encore avec le jus de coco.

Propositions gourmandes par Chantale du restaurant La Bigorne

Salade spéciale « la Bigorne »

Brochettes de poisson et de zébu

Crêpe à la banane et au chocolat

Propos recueillis par #AinaZoRaberanto

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer