Inde&Sens : Le parfum polisson
27 mai 2016 - Beauté Bien être commentaires   //   1490 Views   //   N°: 77

La société Floribis fait partie de celles qui s’aventurent sur un terrain jusque-là presque inexploité à Madagascar : la parfumerie. Elle lance le tout premier parfum vita malagasy, Indes&Sens, c’est ce que nous annonce Gabriella Bessaguet. 

Il est plutôt question d’un parfum qu’une eau de parfum ?
Indes&Sens est une invitation au voyage, à l’exotisme, avec une richesse aromatique exceptionnelle. Il a été initié par Jean Christophe Peyre, PDG de notre groupe Floribis. Son nom est un jeu de mots. Madagascar est une escale sur l’ancienne route des Indes, celle des épices et des senteurs. Ce premier parfum est doué d’une fragrance aux notes à la fois épicées, boisées et musquées avec en tête la vanille de Madagascar. On nous demande souvent pourquoi l’avoir choisie… et bien parce que c’est une épice qui fait la réputation de notre pays, et nous aimons la mettre en avant et explorer les nombreux thèmes olfactifs qu’elle suggère. Elle est aussi un fixateur de parfum et sert donc d’armature à toute composition parfumée. 

En utilisant la vanille comme note de tête, comment garantissez-vous la pérennité de cette filière ?
Depuis l’an 2000, Floribis a produit de la vanille à l’échelle industrielle tout en préservant sa qualité grâce à la mise en place de procédures éthiques et solidaires. Nous faisons des opérations de collecte chez des planteurs traditionnels que nous avons sélectionnés pour leur savoir-faire. Floribis a contribué à mettre en place la certification Flo-cert destinée à favoriser le commerce équitable entre notre société, l’association de planteurs d’Antanandava, la Fitama, et nos clients à l’étranger. De nouvelles associations villageoises sont actuellement structurées afin d’augmenter la capacité d’exportation à travers ce système de communautés villageoises. Nous oeuvrons dans des domaines divers : soutien en riz durant la période de soudure, aide à la scolarisation des enfants et création d’écoles. Dans tous les cas de collecte ou de culture au sein de nos plantations, nous garantissons une traçabilité de la fécondation des fleurs de vanilliers. Il ne suffit pas d’exploiter la vanille, il faut s’assurer que la chaîne puisse se reproduire. Depuis 10 ans, nous avons développé une gamme de produits alimentaires et cosmétiques dérivés de la vanille : sucre et miel aromatisés, rhums, huiles alimentaires, parfums, huiles de massage… Maintenant, on se lance dans la parfumerie.

Justement, vous avez choisi de vous lancer dans l’art de la parfumerie. Pourquoi ?
C’est un secteur qui n’est pas encore vraiment exploité et qui mérite d’avoir sa place. Madagascar a beaucoup de potentiel dans ce domaine, à travers les différentes plantes aromatiques pouvant servir de compositions. Notre aventure dans la parfumerie remonte à 2007 quand nous nous sommes inspirés des senteurs de Madagascar aux accents fruités, orientaux, boisés et fleuris pour concevoir six eaux de parfums avec en note de tête la vanille. Nous avons ensuite élargi notre gamme avec le lait corporel vanille givrée et l’huile bienfaisante frangipanier vanille.

Indes&Sens, bientôt sur le marché ?
La campagne a débuté mais nous n’avons pas encore fixé de date pour le lancement. Alors attendons cet événement qui fera de Madagascar, espérons-le, un des pays les plus réputés en matière de parfumerie.

Propos recueillis par #PriscaRananjarison

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer