Ils vous ont fait craquer
5 janvier 2015 - LifeStyle commentaires   //   1913 Views   //   N°: 60

Vox populi vox dei… Voici donc les artistes qui vous ont le plus touchés durant ces douze mois de lecture de no comment®. Du groupe Bloco Malagasy de retour d’une longue tournée au Brésil à D’Gary le maître de l’open tuning resté presque deux décennies loin du pays, vos coups de coeur de l’année 2014.

D’Gary : Le retour du géant 

Il est revenu en août après presque quinze années d’absence de la scène locale (son dernier album Akatameso datait de 2002). Une longue parenthèse qu’il a occupé à tourner à l’extérieur avec les plus grands musiciens du jazz-rock actuel. Car D’Gary est une légende vivante de la musique : le « Monstre de la guitare » comme l’a surnommé le guitariste américain David Lindley (ex-Jackson Browne) qui le découvre en 1989 lors d’un voyage dans la Grande Ile. Il est littéralement subjugué par le style instinctif du jeune guitariste, né dans le pays Bara mais ayant grandi à Toliara dans le tsapiky le plus intense. 

De là sans doute ce style tout en accord ouvert (open tuning) sur des guitares accordées à sa façon. Une technique du faha-raza directement inspirée des lamentations des pleureuses dans les funérailles du Sud. Cette maestria patiemment acquise au fil des tournées internationales, D’Gary est venu la restituer aux siens, « à tous ceux qui ont fait de moi ce que je suis, qui m’ont donné cette culture qui fait l’admiration de tous », précise-t-il. D’où ce titre de Tany mashy (Terre sainte) donné à son nouvel album, sorti au pays en août. Le fait d’avoir été désigné musicien de l’année 2014 par les lecteurs de no comment le conforte dans sa résolution de vivre désormais parmi les siens. « Ca me donne tout d’un coup envie de donner un concert. Ne serait-ce que pour remercier ceux qui apprécient ma musique », annonce-t-il. Et visiblement ils sont nombreux. 

Bloco Malagasy : Tambour battant ! 

Encore une consécration pour Bloco Malagasy qui se voit décerner le titre de « meilleur groupe 2014 » par les lecteurs de no comment®. Spécialisé dans les rythmes afro-brésiliens traditionnels – comme la batucada, un proche parent de la samba -, ce groupe d’une trentaine de jeunes filles de Toliara s’est même payé le luxe d’une grande tournée au Brésil en juin et juillet dernier lors de la dernière Coupe du monde de football. Ces demoiselles ont ainsi pu faire résonner leurs percussions dans des lieux aussi mythiques que la plage de Copacabana ou l’escalier Selarón à Rio de Janeiro, excusez du peu !

Les jeunes Tuléaroises ont également eu l’occasion d’enregistrer douze de leurs titres dans le studio de l’école de musique Pracatum et de rencontrer d’autres formations comme la batucada de femmes Didá et des membres de la fameuse école de percussions Olodum à Salvador de Bahia. Une fierté pour l’ONG Bel Avenir de Toliara dont est issu le Bloco Malagasy. Le groupe repartira bientôt en tournée pour l’Afrique de l’Ouest en mars 2015 et la Nouvelle-Calédonie en novembre 2015. Bougez les filles !

Pages réalisées par #AinaZoRaberanto et #SolofoRanaivo

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer