Ils font bouger les lignes
13 octobre 2014 - In & Out commentaires   //   2354 Views   //   N°: 57

BANQUE

Bruno Massez

La BFV-SG passe au mobile banking

Filiale du groupe bancaire Société Générale présent dans plus de 70 pays, la BFV-SG ne cesse de développer ses activités à Madagascar. Si actuellement elle compte 47 agences dans toute l’île, elle continue d’investir avec l’ambition d’être « la banque relationnelle de référence sur son marché ». Son nouveau PDG Bruno Massez nous affirme que la Banque poursuivra sa stratégie de croissance durable pour être encore plus proche de sa clientèle. En effet, selon lui, en conjuguant « innovation, responsabilité citoyenne engagée et esprit d’équipe » la BFV-SG est capable de répondre aux moindres besoins de sa clientèle. En l’occurrence, le service de mobile banking  Akaiky banky et le développement de leurs offres en banque à distance font partie de ces dernières nouveautés qui leur permettent d’être en phase avec les nouvelles tendances du marché.

BATIMENT

Eulalie Pasea

Aurlac diversifie

Longtemps absent de la scène médiatique, Aurlac est revenu en force en participant au Salon international de Madagascar (SIM) qui s’est déroulé du 11 au 14 septembre 2014 au Palais des sports de Mahamasina. Aurlac propose aujourd’hui une large gamme de produits relatifs à la peinture et depuis peu des revêtements de sol. Sa directrice commerciale, Eulalie Pasea, explique que « La diversification de (nos) produits vise à une meilleure satisfaction des besoins des clients ». La stratégie de l’entreprise se base pour l’instant sur la maîtrise du marché intérieur avant de s’attaquer à l’international. Pour cela, la société mise sur les services qu’elle offre. « Avant les délais étaient assez longs, mais actuellement nous essayons de ne pas dépasser les 48 heures. La création d’un département expédition a été voulue en ce sens », souligne la responsable.

AGRICULTURE

Mohamed Raza

Trade Beans Export : la fin des haricots

Mohamed Raza, de Masoumin Trade Beans Export, se spécialise dans la culture et l’exportation de légumes secs comme les haricots ou les poids du Cap. L’année 2014 n’a pas été favorable à ses activités d’exportation. En effet, de nombreux paramètres ont conduit à une mauvaise production, notamment en terme de qualité. De moins bonne qualité que les produits en provenance d’Argentine, de Chine ou d’Égypte, les légumes secs de Madagascar n’atteignent pas non plus la quantité recherchée. « Cette situation a un impact sur les prix qui peuvent descendre entre 1 000 à 1 200 dollars cette année, contre 1 600 dollars l’année dernière », explique Mohamed Raza.

CARBURANTS

Nicolas Saint Olive

Jovenna passe au premium

Dans un souci de satisfaction des clients, Jovenna innove avec la commercialisation de ses nouveaux produits : les carburants premium. D’après son directeur commercial de Jovenna, Nicolas Saint Olive, « ces nouveaux produits visent à améliorer la qualité des moteurs des véhicules car ils contiennent des agents actifs détergents, anticorrosion, démulsifiants et antimousse… »

Pages réalisées par #Tsinjo

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer