Ils font bouger les lignes
14 mars 2019 - In & Out commentaires   //   289 Views   //   N°: 110

Haingo Andrianary : Profession freelancer

Haingo Andrianary a trouvé sa voie en tant que freelancer depuis 2013. À 33 ans, en 2018, elle a monté sa société Haingo Consulting qui oeuvre dans la consultance, la traduction/interprétariat et les activités du web. Aujourd’hui, Haingo Andrianary partage sa passion aux jeunes et aux femmes souvent confrontés au chômage et qui veulent se lancer dans le freelance. Elle donne donc des formations pratiques et individuelles, chez elle, sur les métiers du web (transcription audio, community management, assistance virtuelle, etc.). Sa dernière formation, en février, était consacrée à la rédaction weba. Pour aller plus loin, elle a créé la page Boulot de rêve qui partage des astuces, des opportunités et des mises en garde sur les métiers du freelance. Pour elle, il faut encourager les personnes à entreprendre et ne pas toujours attendre les offres d’emploi.

Son engagement lui a permis de participer au programme Young African Leaders Initiatives à Dakar et au salon Entreprendre en Francophonie à Antananarivo en 2018.

Tantsaha : L’appli est dans le pré

Une appli mobile pour les paysans ? Madagascar est le deuxième consommateur mondial de riz après Myanmar (ex-Birmanie). Pourtant, le pays a du mal à être autosuffisant et a dû importer environ 300 000 tonnes de riz l’année dernière. Désireux de pallier ce problème, un groupe de sept jeunes lance, ce mois, l’application mobile Tantsaha qui a pour objectif d’aider les paysans à booster leur productivité. « Cette application facile d’utilisation et sans besoin d’Internet permet d’adopter les techniques adéquates pour un meilleur rendement. L’outil aide, par exemple, à choisir quel type d’engrais ou de semence utiliser en fonction de la caractéristique du sol et du climat. Il accompagne l’agriculteur tout au long du processus », explique un des membres, Joëlle Ratsitohara.

Et d’ajouter : « Puisque les paysans ne savent pas encore manier un smartphone, nous allons d’abord initier l’application aux techniciens agricoles qui encadrent les paysans. Plus tard, nous formerons les paysans eux-mêmes. » Défi lancé !

Nature Color : La vie en couleur

En novembre dernier, Nanthie et Sitraka Rakotoarison, ont participé au Challenge Startupper de l’année organisé par Total avec leur projet Nature Color. Ce dernier a pour vocation de concevoir des peintures de bâtiment à l’eau entièrement naturels et biodégradables à partir de composants organiques. « Nous avons vu les impacts négatifs liés à l’utilisation des peintures chimiques tant sur l’environnement que sur les utilisateurs. Contrairement aux peintures à l’huile qui utilisent des solvants pétroliers, nous avons opté pour la peinture à l’eau conçue notamment à base de fleur de chaux, d’oxyde de fer et de dioxyde de titane, des noms qui peuvent paraître chimiques mais qui sont entièrement naturels. »

Après une phase de test qui aura duré deux ans, les produits Nature Color sont garanties résistants, sans odeurs ni vapeurs toxiques. Nanthie et Sitraka préparent actuellement la commercialisation de leurs produits.

Société Pollen : « Valorisons l’artisanat »

Après de nombreuses années d’études basées sur la mise en valeur des ressources naturelles du Sud de Madagascar, Hans Rason, ingénieur en génie chimie, a enfin pu récolter le fruit de son travail en créant la Société Pollen, une entreprise de production de produits naturels de soins destinés aux cheveux et à la peau. En plus de la mise en valeur des ressources naturelles du pays, il espère donner un coup de pouce à l’artisanat. « Notre production est entièrement artisanale. Nous avons déjà un grand retard par rapport au niveau d’industrialisation de l’étranger alors pourquoi ne pas d’abord faire avec ce qu’on a, en valorisant l’artisanat ? » À travers sa société, il contribue également à offrir un débouché aux petits producteurs de Mananjary, Morondava, Tolagnaro (Fort-Dauphin) et Ambatondrazaka chez qui il se fournit en miel et en ricin pour ses produits.

En dehors des savons pour le visage et des shampooings, la Société Pollen prévoit actuellement de se lancer dans la production de savons de ménage.

Pages réalisées par #PriscaRananjarison et #MioraRandriamboavonjy

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer