Ils font bouger les lignes
23 novembre 2018 - In & Out commentaires   //   118 Views   //   N°: 106

Muriel Randriamasimanana
Cap sur Le Cap

En janvier dernier, Muriel Randriamasimanana a gagné le prix du « Meilleur community management africain » 2018 grâce à sa boîte d’événementiel Project Alpha, qui oeuvre pour la promotion des jeux vidéo et de l’e-sport à Mada. Cette fois, la jeune femme a été choisie pour représenter Madagascar aux Southern Africa Startup Awards (SASA) avec son entreprise dans la catégorie « Fondatrice de l’année ». Son objectif sera de montrer qu’au-delà du simple loisir, le domaine des jeux vidéo et de l’e-sport peut générer de l’emploi à Madagascar. Muriel Randriamasimanana s’envolera donc pour l’Afrique du Sud, pour la finale régionale du SASA qui aura lieu les 21 et 22 novembre prochain.

Tojonirina Rakotondravony
Droit au but

Du haut de ses 18 ans, Tojonirina Rakotondravony, étudiant en deuxième année de mathématiques à l’Université d’Antananarivo, représentera Madagascar aux Global Goals, la conférence annuelle des Nations Unies, qui se tiendra à Kuala Lumpur, en Malaisie, en janvier 2019. C’est son projet d’électrification des écoles primaires publiques à l’aide d’engrais naturels qui lui a permis d’être sélectionné pour participer à cette conférence internationale. Durant son séjour, il aura l’occasion d’échanger avec des jeunes leaders et des experts venus de différents pays afin de trouver des solutions pour éradiquer la pauvreté et la faim dans le monde et ainsi améliorer les conditions de vie de la population mondiale.

Juslain Nomenjanahary Raharinaivo
Innovateur africain

Sur 3 000 candidats issus de 52 pays africains, Juslain Nomenjanahary Raharinaivo, chercheur malgache et fondateur de l’entreprise 4F, a été sélectionné par l’African Innovation Foundation (AIF) pour faire partie des dix nominés au « Prix de l’innovation africaine » 2018. C’est grâce à son germoir biodégradable pour la riziculture qu’il a pu prétendre à ce prix. Fabriqué à base de papiers recyclés,

ce germoir permet aux riziculteurs de repiquer des jeunes plants en mottes, déjà enrichis en semences. Le dispositif de notre chercheur permet non seulement de réduire le temps de repiquage mais aussi de diminuer le coût de production et accroître le rendement rizicole à Madagascar.

Natiora
Aboule l’oseille

En septembre dernier, les produits de l’association Natiora, cofondée par Hery Tahina, Olivia et Maheritiana, ont fait leur début lors de la cinquième édition du Salon de la gastronomie à l’Alliance française d’Andavamamba. En plus d’oeuvrer dans le développement de systèmes adéquats pour améliorer la production agricole et l’élevage, cette association est l’une des premières à Madagascar à concevoir des produits cosmétiques et d’aromathérapies à base de bissap (oseille de Guinée), un fruit cultivé en Afrique subsaharienne et utilisé dans la médecine traditionnelle. Natiora prévoit de se tourner vers une production à grande échelle en créant des plantations à Vontovorona, Fenoarivo et Anjozorobe.

Pages réalisées par #MioraRandriamboavonjy

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer