Ils font bouger les lignes
14 mai 2018 - In & Out commentaires   //   81 Views   //   N°: 100

Karine Razfindrakoto
« La Star a 65 ans ! »

« Ensemble visons les étoiles », c’est avec ce slogan que la Star a lancé en février les célébrations son 65e anniversaire. Star Tour, salons et campagne institutionnelle ponctueront la célébration tout au long de cette année. « La Société tananarivienne d’articles réfrigérés (Star) est née en 1953 sous l’impulsion de la société La Rochefortaise

qui avait construit une première brasserie à Antsirabe six ans auparavant. Cette année de création a aussi été marquée par l’acquisition de la franchise Coca Cola à Madagascar », rappelle la responsable communication Karine Razafindrakoto. La Star est aujourd’hui composée de 1 950 employés, 18 agences commerciales et six usines. Elle collabore avec plus de 20 000 paysans, dont 8 000 pour l’orge, via leur filiale Malto, créée en 1974. « La moitié de nos matières premières dont le sucre roux, le maïs dégermé et l’orge pour fabriquer la bière est produite localement. Nous projetons d’investir dans du matériel pouraugmenter la capacité de production de notre usine de malterie. »

NYAHY
« Le maquillage, un marché trop négligé »

NyAhy (littéralement « A moi ») est un projet de production d’une gamme de maquillage adaptée à la peau métissée ou foncée des Malgaches. Lancé cette année par Hoby Ravelomanantsoa, NyAhy a gagné le premier prix du concours Global Startup Week-End Women en février et a représenté Madagascar lors de la finale à Paris en mars. « Le make-up est un marché oublié des grands investisseurs à Madagascar. Or, c’est un marché à fort potentiel car il y a une forte demande des femmes actives de classe moyenne » explique Lilou, elle-même, maquilleuse professionnelle. La gamme est composée aujourd’hui de fond de teint sans allergène et bientôt de rouges à lèvres, de palettes, de pinceaux, etc. Le lancement est prévu pour cette année et les prix varieront de 35 000 à 50 000 ariary. Affaire à suivre !

FRANCE INTERNATIONAL GRADUATE SCHOOLS
Les universités françaises vous attendent

France International Graduate Schools (FIGS), est un groupe leader de l’enseignement supérieur privé français qui recrute à l’international des étudiants étrangers souhaitant poursuivre leurs études dans des universités privées de l’Hexagone. Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue le 27 février dernier à l’IKM à Antsahavola, FIGS a annoncé l’inauguration officielle de son bureau de représentation à Madagascar. En fonction de leurs filières et de leurs projets professionnels, les étudiants malgaches pourront désormais choisir parmi les 20 écoles, réparties sur 10 villes de France, proposées par le groupe. « Nous accompagnons les étudiants dans le choix de l’école, la validation de leurs dossiers de candidature mais aussi dans la procédure Campus France et les différentes démarches d’obtention de visa » explique Jonathan Ranjatoelina, directeur du bureau FIGS Madagascar.

ANTANANARIVO HUB
Une plate-forme d’empowerment pour les jeunes

Fondée en 2011 par Klaus Schwab, fondateur et directeur exécutif du World Economic Forum, la communauté Global Shapers est une organisation à but non lucratif basée à Genève. Le 3 mars dernier, elle a organisé une séance d’information ouverte au public à l’Institut supérieur Iscam à Ankadifotsy

pour annoncer le lancement officiel des activités d’Antananarivo Hub, une plate-forme qui a pour vocation de relier les acteurs du changement au sein de la capitale. « Antananarivo Hub aspire à contribuer au développement du leadership chez les jeunes, à construire un solide réseau de responsables du changement à travers plusieurs événements d’envergure et à avoir un impact positif sur la société grâce au travail collaboratif avec les associations et ONG locales », explique Hanta Tiana Ranaivo Rajaonarisoa, vice-curateur d’Antananarivo Hub.

Pages réalisées par #MioraRandriamboavonjy et #PriscaRananjarison

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer