Ils font bouger les lignes
15 novembre 2017 - In & Out commentaires   //   603 Views   //   N°: 94

Jean-Paul Clément
Nouveau directeur général de l’AFT

L’Alliance française d’Antananarivo (AFT) a accueilli en septembre dernier son nouveau directeur général, Jean-Paul Clément, qui succède à Marc Sarazin. Il est également délégué régional de la Fondation Alliance française pour l’ensemble de l’océan Indien, basée à Madagascar. Un visage qui n’est pas nouveau pour la Grande Île puisqu’il y a tenu une mission de coopération auprès du ministère de l’Éducation de 2002 à 2006. Parmi ses grands projets pour les cinq prochaines années, atteindre un public encore plus large. « Nous avons des projets d’implantations d’annexes dans la ville pour faciliter l’accès aux services compte tenu des difficultés de transport. » Il est aussi d’avis que le numérique doit être inscrit dans le programme d’enseignement du français au sein de l’institution. « La bibliothèque numérique doit être étoffée, sans oublier le programme Koombook visant à développer l’autonomie de l’apprentissage du français. »

Pour le volet culturel, il souligne la nécessité d’innover en matière de programmation, en allant dénicher des talents dans tout Madagascar, y compris les coins les plus reculés. Passionné par la découverte des cultures malgaches, c’est donc tout naturellement qu’il a accepté le poste !

Johnny Raharindranto
S’ouvrir au commerce international

La relance officielle du programme Cadre intégré renforcé (CIR) a eu lieu le 28 juin 2017 au Carlton Anosy sous l’égide du secrétariat exécutif du projet CIR, de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) Genève et du ministère du Commerce et de la Consommation. « En 2004, Madagascar a bénéficié du CIR mais après la crise de 2009, le projet a été interrompu », explique le coordonnateur national du projet, Johnny Raharindranto. Ce programme multi-bailleurs a pour objectif d’intégrer le commerce international dans les stratégies nationales des pays les moins avancés (PMA), lesquels peinent en général à percer sur ce créneau.

« Grâce au programme nous identifierons les filières porteuses pour créer de la valeur ajoutée en matière de balance commerciale pour Madagascar. Le CIR favorisera aussi la création d’emplois pour les populations vulnérables

et apportera une croissance inclusive et un développement durable », explique le responsable. Pour rappel, 51 pays bénéficient actuellement de ce projet. Parmi les bailleurs de fonds du programme CIR, la Banque mondiale, le Fonds monétaire international, le PNUD, l’OMC, entre autres.

Jean-Luc Lagarrigue
Nouvelle tête à Air France

La passation entre Fréderic Burban, directeur sortant d’Air France pour Madagascar, Comores et Seychelles, et le nouveau directeur, Jean-Luc Lagarrigue a eu lieu le 29 juin 2017 au Country Club d’Ilafy. Habitué à travailler en expatriation depuis 2003, Jean-Luc Lagarrigue se dit plus que ravi de sa nomination. « Quand on m’a dit que je serais muté à Madagascar j’ai été très content car c’est un pays qui a une très belle réputation. Il y a ici une activité économique importante avec beaucoup de projets et de secteurs en croissances. Madagascar est un pays qui a un potentiel touristique indéniable. On constate également un développement des vols et une croissance du nombre de passagers avec l’arrivée des nouveaux acteurs du transport aérien. »

Pour Air France, les objectifs reste les même : accompagner le développement de la Grande Ile,

être présent sur l’offre transport et satisfaire les clients. « Air France réitère son engagement auprès de ses clients. Nous essayerons toujours d’être le plus présent possible dans leur accompagnement que ce soit avant, pendant et après les voyages. C’est là où Air France fait la différence », fait valoir Jean-Luc Lagarrigue.

Yvan Fabius
« On nous rend la tâche difficile »

Décidément les entrepreneurs malgaches ont le vent en poupe sur la scène internationale, et cette fois ci dans le domaine de la production audiovisuelle. Sur 90 participants du continent Africain, Yvan Fabius est le gagnant de l’Africa Video Contest organisé par l’Organisation de coopération et de développement économiques. Il a représenté l’Afrique au Forum international de l’économie à Paris en octobre dernier. « Le concours consiste à présenter une vidéo de trois minutes sur les enjeux de l’entreprenariat en Afrique. J’ai pris le cas de Madagascar où il n’est pas du tout évident de créer une entreprise. »

Il a mis en évidence dans son documentaire la difficulté rencontrée dès la préparation des paperasses. « On nous fait faire des va-et-vient dans les bureaux, sans parler des pots de vins qui se glissent de temps à autres dans la poche de certains.

J’ai tenu à faire ce film pour montrer à quel point on nous rend la tâche difficile dès nos premiers pas. » Yvan Fabius avoue même qu’à la création de sa maison de production audiovisuelle Le Geek en 2012, il a préféré rester dans l’informel jusqu’en 2014. Aujourd’hui, il prévoit d’ouvrir une chaîne de télévision dans la région Atsinanana, une chaîne d’information, précise-t-il, « et non de communication comme on a l’habitude d’en voir ! » Voyons voir alors !

Pages réalisées par #MioraRandriamboavonjy et #PriscaRananjarison

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer