Ils font bouger les lignes
23 février 2017 - In & Out commentaires   //   507 Views   //   N°: 85

Jenny Malala
Une plateforme de livraison de repas solidaires

Cela fait sept ans que Jenny Malala est dans le domaine de la restauration. Son projet d’application pour smartphone I-kaly est actuellement en phase de développement. Valoriser le slow-food (pour lutter contre la malbouffe), mettre en avant les produits locaux et proposer un repas complet, voilà les objectifs de ce projet. Cette appli permettra de se faire livrer les repas préparés par I-kaly, mais aussi ceux des restaurants qui existent déjà et qui n’ont pas encore de système de livraison à domicile. Un volet sera aussi consacré aux traiteurs et restaurateurs indépendants qui pourront proposer leurs bons petits plats, tout en respectant le cahier de charges de l’enseigne comme l’interdiction d’utiliser des sacs en plastique et des produits jetables : « I-kaly sera le service idéal que j’aurai voulu pour moi », affirme sa conceptrice.

GasGasy
« Le biogaz pour sauver la forêt »

Rendre accessible le gaz tout en respectant les normes environnementales, c’est l’ambition de quatre jeunes étudiantes qui ont fondé la start-up GasGasy en juin 2016. Avec leur concept de biogaz, Mino, Rebecca, Mitantsoa et Voahary ont remporté en novembre dernier le premier prix du concours d’entreprenariat Who’s next tanà. « Le biogaz résulte de la transformation des déchets organiques (déchets alimentaires, papiers, cartons) en gaz », explique Mino Randrianantoandro. Conscientes que 90 % de l’énergie consommée à Madagascar provient de l’utilisation du bois de chauffe et du charbon de bois, GasGasy veut lancer cette source d’énergie alternative. « Nous voulons changer en premier lieu les habitudes des paysans qui vivent de la forêt. Notre île souffre d’une perte de près de 40 000 ha de forêts naturelles par an. Avec notre projet « Backpack »

qui est un sac à biogaz facilement transportable et utilisable par les paysans, nous voulons les inciter à remplacer le charbon par le gaz. » Le chèque de 7 millions d’ariary qu’elles ont remporté lors du concours leur permettront d’installer leur projet dans le monde rural pour ensuite se frayer un chemin vers le monde industriel.

Rija Ralison
ItStyle : Haut de gamme accessible

Après la fermeture des magasins duty free, le groupe Sofitrans s’est tourné vers la parfumerie avant de se diversifier dans les cosmétiques avec l’ouverture de la boutique ItStyle à Ankorondrano en décembre dernier. « Dans notre optique de prôner l’authenticité, nous voulons mettre en avant des produits hauts de gamme, mais tout à fait accessible », explique Rija Ralison, chef du département marketing et développement du Groupe. Il s’agit d’une marque franchisée, dont les produits sont de fabrication et de distribution italiennes. Dans leur stratégie de développement figure le projet d’ouverture de plusieurs autres boutiques dans les autres provinces.

Andry Raveloson
« Doubler la production de lait »

Avec sa volonté de développer la filière lait à Madagascar, Andry Raveloson a raflé en novembre 2016 le trophée de jeune entrepreneur de l’année. Il a lancé en 2015 la start-up industrielle Sodimilk spécialisée dans la production du fromage Mangoro qu’il juge haut de gamme. « Même avec les importés, les produits laitiers à Madagascar sont loin de répondre à la demande. Voilà pourquoi je me suis lancé dans cette filière », confie-t-il. Si l’on parle de la matière première, la production nationale de lait n’est que de 30 millions de litres tandis que la demande est estimée à plus de 60 millions. « Pour cause, les éleveurs ne peuvent pas étendre leur ferme faute de terrain. De plus, ils considèrent la production de lait comme une activité secondaire alors qu’une vache peut fournir quinze litres de lait par jour au lieu de cinq litres comme

c’est le cas aujourd’hui. Aussi, les produits ne suivent pas les normes d’hygiène car la filière est constituéede 50 % d’opportunistes qui manquent de professionnalisme. » Autant de problèmes qu’Andry Raveloson entend palier en misant sur la restructuration du secteur et en doublant la production des éleveurs.

Pages réalisées par #PriscaRananjarison et #DinaRamaromandray

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer