Ils font bouger les lignes
25 mai 2016 - In & Out commentaires   //   1873 Views   //   N°: 77

Internet
Akanga 2.0, former les community managers 

Gérer la présence des entreprises et des organisations sur les réseaux sociaux, animer et optimiser leurs publications, voilà brièvement le rôle des gestionnaires de communauté. Tolotra Rasoanaivo et Thierry Ratsizehena proposent à travers Akanga 2.0 une formation de cinq jours pour expliquer les enjeux et les risques de ce jeune métier. Ils veulent aussi inculquer la bonne méthodologie pour réussir dans cette fonction. « Il s’agit d’un domaine encore sous-exploité », nous explique Thierry Ratsizehena, le formateur, « il n’existe à ce jour aucune formation académique pour ce métier. » Durant la prochaine formation qui commencera le 6 juin, les entreprises seront en immersion dans le domaine du marketing digital et de la gestion de communauté. 

Environnement
Fakotôry recycle vos déchets ! 

Bonne nouvelle pour Antananarivo, une des villes considérées comme les plus sales d’Afrique. Selon les statistiques de la Commune urbaine d’Antananarivo, la capitale produit 850 tonnes de déchets ménagers et industriels par jour en saison sèche et 1300 tonnes en saison humide. Fakotôry, projet lancé en avril dernier par Jeni Andriamiseza, une jeune entrepreneuse, ambitionne de répondre au problème de l’accumulation des ordures en collectant dans un premier temps les déchets non organiques de 11 quartiers et de les transformer en produits d’artisanat d’art à utiliser au quotidien ; cela grâce au savoir-faire de femmes malentendantes et sans emploi que Fakôtory a recrutées et formées. Le projet veut contribuer à l’amélioration des conditions de vie des personnes défavorisées et marginalisées, qui représentent 92 % de la population malgache.  

Entreprendre
Créemplois tisse des liens professionnels 

Ce ne sont pas les opportunités d’investissements qui manquent à Madagascar, que ce soit dans les secteurs de l’agriculture, du tourisme, des énergies, de l’artisanat et bien d’autres. Beaucoup de jeunes n’osent pourtant pas se lancer dans l’entrepreneuriat, par manque de financements, d’idées ou de relations. D’après Tsiky Randrianantoanina, cofondatrice de Créemplois, « L’objectif est de faciliter via une plateforme web la mise en relation des porteurs de projet, des freelances, des consultants, des investisseurs, des étudiants, des recruteurs, des chercheurs d’emplois ou de volontariat, qu’ils soient à Madagascar ou ailleurs. » Au-delà de la plateforme web, Créemplois organise également des formations, et des événements comme le Créapéro, un afterwork dédié aux rencontres professionnelles et au partage d’expériences. 

Hydrocarbures
Kader Maiga à la tête de Vivo Energy Madagascar 

Changement de direction au sein de Vivo Energy. Pramoth Domun a passé le flambeau à Kader Maiga le 21 avril dernier. Le nouveau directeur général officie dans la compagnie pétrolière Shell depuis maintenant 15 ans, où il a commencé en tant que responsable des réseaux de stationsservice de Guinée et du Mali. Il a été ensuite président pays au Mali puis directeur général en Guinée. Lors des trois années qu’il a passées dans ce pays, il a développé le réseau de la compagnie de manière considérable et a réussi le challenge d’ouvrir une station par mois. 

Il bénéficie donc d’une bonne expertise dans ce domaine et l’une de ses plus grandes ambitions pour Vivo Energy Madagascar est d’en faire la société d’énergie la plus respectée d’Afrique. 

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer